Gabon : Un Français à sans famille pour escroquerie en bande organisée

Michel Robert Jacquet le présumé escroc © D.R

La direction générale de la recherche a récemment mis hors d’état de nuire un ressortissant français répondant au nom de Michel Robert Jacquet. Et pour cause, ce sexagénaire récidiviste aurait escroqué la coquette somme de 60 millions de Fcfa à un un Gabonais à la tête de l’activité de l’orpaillage à Ndjolé dans le moyen-Ogooué.



Fin de course pour un fayman et ses associés. En effet, le recherché Michel Robert Jacquet de nationalité française vient d’être interpellé par les services de la Direction générale de la recherche (DGR). D’après des sources policières bien renseignées sur l’homme, Michel serait un récidiviste de l’escroquerie d’honnêtes commerçants à qui ils extorquent de l’argent contre la vente de l’or. Le coup qui a conduit à sa chute est celui perpétré sur un orpailleur exerçant à Ndjolé dans la province du Moyen-Ogooué. Les faits sont rapportés par notre confrère du quotidien L’Union.

Selon la victime, cette opportunité d’affaires lui semblait louche tant aucune connexion réelle n’existait avec ses partenaires. « J’ai été contacté un jour par un inconnu qui prétendait me connaître. Il m’a parlé d’une possibilité de renchérir mes ventes d’or en Europe via un puissant homme d’affaires. Michel m’est présenté comme le facilitateur auprès de plusieurs personnes notamment des experts, analystes et transformateurs de matières brutes. Je vais donc sortir 60 millions que réceptionne Michel. Qui m’aura convaincu avec des faux documents de l’Union européenne et des titres de propriété »,a-t-elle indiqué.

Concrètement, ce dernier a été mis aux arrêts à la suite d’une plainte d’une personne s’identifiant comme une autre victime du même homme. La plaignante avait été escroquée sur la vente de l’huile de baleine que disait détenir Michel. Au final c’était de l’huile de vidange  mêlée à l’huile d’olive. Appelée pour identifier leurs arnaqueurs, les deux victime pointeront Michel Robert Jacquet. Au final, il a été placé en détention préventive à la prison centrale de Libreville, où il patientera son jugement en attendant aussi que soient interpellés ses complices.

Laissez votre commentaire