samedi,27 novembre 2021
AccueilDerniers articlesGabon: un fonctionnaire de la DGEPF retrouvé sans vie dans son bureau

Gabon: un fonctionnaire de la DGEPF retrouvé sans vie dans son bureau

Ecouter cet article

Le corps sans vie de Cyrille Bibang Endama, compatriote d’une quarantaine d’années, par ailleurs, chargé d’études du directeur général de l’Économie et de la politique fiscale (DGEPF) a été retrouvé le dimanche 31 octobre 2021 dans son bureau. La découverte macabre a été faite par la campagne de la victime qui, iquiète de ne pas le voir rentrer depuis deux jours, s’est rendue à son lieu de travail afin de vérifier s’il y était, rapporte le quotidien L’Union.

Les agents de la direction générale de l’Économie et de la politique fiscale sont encore sous le choc après la découverte macabre faite la semaine dernière. En effet, L’Union dans sa livraison de ce mardi 2 novembre 2021, rapporte que Cyrille Bibang Endama par ailleurs en poste depuis quelque années dans ladite administration serait parti de son domicile le vendredi 29 octobre dernier pour se rendre à son lieu de travail.

Dans la journée du dimanche 31 octobre, constatant l’absence de Cyrille Bibang Endama du domicile conjugal, sa compagne aurait décidé d’aller vérifier la présence de ce dernier à son lieu de travail. C’est ainsi qu’en après-midi, elle se serait rendu sur place. Après s’être renseignée auprès du vigile, elle aurait emprunté l’ascenceur pour se rendre au 7ème étage de l’immeuble abritant la DGEPF. « C’est arrivé sur les lieux que cette dernière aurait fait la macabre découverte. Le corps inerte affalé sur sa chaise », a déclaré une source policière à nos confrères du quotidien L’Union.

La mystérieuse disparition continue de faire jazzer au sein de la direction générale de l’Économie et de la politique fiscale. Pour la famille éplorée, il s’agit bien plus d’une énorme perte ponctuée par plusieurs zones d’ombre. Cyrille Bibang Endama aurait-il été victime d’un arrêt cardiaque? Pourquoi ce n’est qu’après deux jours que sa disparition a-t-elle inquiétée? Avait-il l’habitude de passer des nuits à son lieu de travail? Autant de questions qui continuent de tarauder les esprits de ses proches et de ses collègues. Gageons que les services judiciaires de la ville de Libreville sauront faire la lumière sur cette affaire qui fait couler beaucoup d’encre et de salive.

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Enami Shop