vendredi,25 septembre 2020
Accueil Derniers articles Gabon : un faux cadre de la SEEG arnaque un client en...

Gabon : un faux cadre de la SEEG arnaque un client en promettant trouver de l’emploi à son fils

Un Gabonais, la quarantaine révolue,   a été pris récemment dans les mailles des filets des agents de la Direction de la sécurité urbaine (DSU) pour avoir usurpé le titre d’agent cadre de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG). L’Indélicat aurait arnaqué des paisibles citoyens en promettant d’offrir de l’emploi à son enfant diplô

L’usurpation de titre commence à prendre des proportions presque inquiétantes dans le pays au vu des affaires largement relayées ces derniers jours dans la presse locale. Le dernier fait en date s’est déroulé au quartier Nzeng-Ayong dans le 6ème arrondissement de la capitale où un compatriote sans emploi âgé de 44 ans se serait fait  passer pour un agent cadre de la SEEG auprès des usagers de l’agence sise chez les soeurs. 

En effet le présumé arnaqueur aurait proposé à sa victime de configurer  son compteur d’électricité afin de minimiser la consommation en échange de paiement du service rendu. Emballé par l’offre alléchante, le client et le faussaire se seraient rendus à son domicile situé à Montalier. Là-bas, le faux agent aurait réalisé des branchements et perçu une somme de 15.000 Fcfa. Il aurait également promis à cet abonné de trouver de l’emploi à son fils diplômé à condition de fournir un dossier complet ainsi que le montant de 30.000 Fcfa qu’il reverserait à sa collègue des ressources humaines.  

Quelques jours plus tard l’argent et le dossier lui seront remis par le postulant, à qui il aurait dit «tu débuteras ton stage lundi. En venant, demande juste un des responsables à l’approvisionnement à l’accueil ». C’est justement cette imprécision flagrante qui nourrira des doutes de la part de l’intéressé. Une inquiétude que ce dernier aurait signalée à son frère par ailleurs agent de la DSU. Ce dernier aurait aussitôt demandé à entrer en contact avec ledit agent.  Moins d’une heure après, ils auraient découvert que le démarcheur d’emploi n’était pas un agent mais un usurpateur de titre récidiviste.

Il n’en fallait pas plus pour que la famille extorquée dépose plainte auprès de la DSU. Moins de 24 heures après, le délinquant sera mis hors d’état de nuire. Questionné sur ses motivations, le mis en cause révèlera, « Je suis un pauvre Gabonais qui cherche de l’emploi en vain. C’est ainsi que je fais vivre mes enfants et ma copine», a-t-il reconnu en larmes. Une bien triste affaire qui devrait être transférée devant les juridictions car les plaignants, qui se seraient multipliés depuis l’interpellation d’un faux agent de la SEEG, semblent déterminés à le sanctionner. Pour l’heure, il est toujours gardé à vue.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Street 103 Gabon Gmt