jeudi,25 novembre 2021
AccueilDerniers articlesGabon : un évangéliste d’une église de réveil condamné à 10 ans...

Gabon : un évangéliste d’une église de réveil condamné à 10 ans de prison pour viol sur mineure

Ecouter cet article

La Cour criminelle ordinaire de Libreville a prononcé le mardi 28 janvier dernier la condamnation à 10 ans de réclusion criminelle dont 3 avec sursis d’un évangéliste pour viol sur mineure. En effet, ce fervent chrétien âgé de 46 ans au moment des faits avait été surpris par sa concubine en pleins ébats sexuels avec une fidèle mineure au sein de l’église. Reconnu coupable de viol sur mineure, Bimboundza devrait tout logiquement recouvré sa liberté dans une quinzaine de jours, du fait qu’il était en détention préventive depuis 2012. 

Les faits se seraient passés en 2012 au sein d’une église de réveil située au Pk7. Un soir alors que l’eglise célébrait un culte de semaine, une adolescente aurait été habitée par des esprits maléfiques selon les dires des pionniers. Suite à quoi les parents de la jeune fille auraient confié celle-ci à l’église afin qu’elles subissent une délivrance. C’est durant cette période de délivrance que l’évangéliste Bimboundza alors âgé de 46 ans décide de convoiter l’adolescente. Naïve, la jeune fille cède aux charmes de l’homme de Dieu. 

Les deux tourtereaux auraient entretenu des relations sexuelles et ce, régulièrement. Malheureusement, arrivée plus tôt de ses activités professionnelles, la concubine de l’évangéliste les aurait surpris en pleins ébats sexuels. Informée de l’affaire, la famille de la victime va déposer plainte contre Bimboundza qui sera appréhendé quelques jours plus tards par les agents de la Police judiciaire.

Appelé à comparaître devant la Cour criminelle de Libreville le mardi 28 janvier dernier, le présumé délinquant sexuel a reconnu les faits qui lui étaient reprochés tout en présentant ses excuses à la victime. « J’ai des remords, je demande pardon et c’est sincère»,a-t-il indiqué. Un aveux empreint d’émotion qui n’aura malheureusement pas désarmé l’avocat général qui a requis au terme de sa plaidoirie la peine maximale pour viol sur mineure.

Une sanction jugée trop forte pour la défense menée par Maitres Pie Makanga et Bérenger Nze qui ont demandé une requalification le crime de viol sur mineure en délit de détournement. Et ce, en arguant que l’âge de la victime pourrait être rectifié. Toutefois, la Cour qui n’a guère pris en compte ces velléités d’atténuation de peine a condamné le mis en cause à 10 ans de réclusion criminelle avec 3 ans de sursis . Ainsi, l’évangéliste en détention préventive à la prison centrale de Libreville depuis 2012 devra en sortir dans 15 jours.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop