dimanche,25 octobre 2020
Accueil Derniers articles Gabon: un environnement éducatif en totale décrépitude 

Gabon: un environnement éducatif en totale décrépitude 

Voilà une problématique qui devrait plus qu’une autre, alerter le gouvernement sur les dérives de sa politique d’investissement. A moins d’un mois de la reprise des cours, la majorité des établissements scolaires publics arborent un visage peu reluisant. Malgré près de 500 milliards de FCFA alloués au secteur éducatif dans la loi de finances 2019, la grande majorité des écoles, lycées et collèges sont en état de décrépitude. 

Le constat est accablant, malheureusement c’est la bien triste réalité. Alors que la loi de finances 2019 offrait (enfin) à l’éducation une part relativement importante avec 15% du budget global qui lui était alloué soit près de 500 milliards de FCFA, force est de constater que les actes n’ont pas suivi les belles paroles du gouvernement. 

En effet, bien que le Président de la République Ali Bongo Ondimba ait indiqué en 2018 vouloir « revaloriser et remettre en état les salles de classe » qu’il qualifiait alors de « porcheries », seule une poignée de celles-ci a effectivement reçu une cure de jouvence de l’Agence nationale des Grands travaux d’Infrastructures (ANGTI). Pour certains autres établissements par contre, la situation n’a pas évoluée. Les enfants seront semble-t-il, pour une année de plus (de trop), destinés à être traités « comme des animaux, comme des bêtes ». 

Dès lors, plusieurs questions se posent. La première, bien sûr, relative à l’enveloppe colossale inscrite dans la loi de finances. La seconde et non des moindres, étant celle relative à la réelle volonté des autorités, « d’établir un système méritocratique permettant aux personnes talentueuses, compétentes et déterminées de progresser afin de bâtir une nation forte » comme l’a rappelé Ali Bongo Ondimba. Au regard du lien étroit entre environnement éducatif et excellence des résultats, voilà un paradoxe à souligner. 

Par ailleurs, quand on connaît l’importance de l’éducation en matière de développement humain, de réduction de la pauvreté, de débouchés en termes d’emplois, mais aussi en termes de croissance économique, d’innovation, et de cohésion sociale, on peut se demander comment un gouvernement qui prône l’employabilité, la réduction du nombre de Gabonais économiquement faibles etc. n’accentue pas les actes en faveur des infrastructures scolaires. 

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Global Media Time Gif 2px
Street 103 Gabon Gmt