Gabon: un enfant de 5 ans fauché par un pick-up devant la mosquée de Batavéa

Il est 16 heures quand à la sortie de la mosquée de Batavéa, rue Antchouet Rabaguino un petit enfant d’à peine 5 ans a été violemment fauché par un pick-up blanc de marque Mazda. Ce dernier qui sortait de la madrasa a été conduit vers une structure hospitalière afin de recevoir des soins.


La rue Antchouet Rabaguino est un ruelle étroite du 4ème arrondissement de Libreville, qui relie Rénovation au carrefour Saint-Germain à sens unique sur laquelle, il est conseillé de rouler en levant le pied afin d’éviter des drames. Cette réalité a été mise à l’épreuve ce lundi 8 avril. En effet, un jeune élève de l’école coranique s’est fait violemment heurté par un véhicule de marque Toyota. Cet acte suivi par les riverains et les détenteurs de commerce, a aussitôt  attiré l’attention. A la suite, le chauffeur fautif a pris sur lui de conduire l’enfant vers l’établissement hôpitalier le plus proche.

Cet énième accident vient remettre sur la table la question de la limitation des vitesses aux abords des établissement et en zone urbaine. Si non, comment comprendre qu’un chauffeur puisse rouler à plus de 80 Km/h sur une voie aussi étroite et encore plus rétrécie par la présence de véhicules stationnés de part et d’autre de la voie  ? Pis, ces chauffeurs ignorent-ils que la ruelle abrite une école ?

Si l’irresponsabilité des conducteurs est pointée du doigt, il n’en demeure pas moins que les autorités compétentes sont elles aussi pour quelque chose. En ce sens qu’à l’instar de zone dite des grandes écoles, il y aurait pu avoir des dos d’âne à cette avenue. Cet outil sécuritaire est d’autant plus indispensable que la vie des milliers de personnes est en jeu notamment les travailleurs, les élèves de la madrassa, les croyants musulmans mais aussi les élèves du cours secondaire Ambourouet qui y transitent.

Laissez votre commentaire