Gabon: un dealer du « Bunker » de l’UOB aux arrêts

Gabon Gabonmediatime 13 (6)
Université Omar Bongo © D.R

Tika Houmarou Moussa et son acolyte, tous deux de nationalité camerounaise sont depuis le 22 mai 2019 placés en garde-à-vue à l’office central de lutte anti-drogue (Oclad) sis au komo. Et pour cause, le fournisseur principal de chanvre indien aux étudiants et autres adeptes du bunker a été arrêté en flagrant délit de livraison de marchandise.



Âgé de seulement 29 ans, Houmarou Moussa serait déjà pourtant un baron de la dispatche. Qu’est-ce que c’est ? Il s’agit de la vente en réseau de substances stupéfiantes tel le cannabis. Ainsi, ce dernier à la tête de cette activité illicite fournissait le tristement célèbre lieu de détente dit Bunker sis à L’Université Omar Bongo (UOB). C’est sa qualité de chauffeur routier qui lui permettait de faire transiter son butin pris au Cameroun. Il parvenait à le dissimuler dans des bidons au milieu du carburant.

Pour assurer le réseau de distribution, Tika avait recours à un jeune adolescent de 17 ans à peine. Cet enfant aussi de nationalité camerounaise était le grand livreur du Bunker. Ce même individu envoyait une bonne quantité vers Port-Gentil où « la demande est exponentielle » a avoué le mis en cause. Autant dire que le poisson pêché par les agents de la police de l’Oclad, est gros. Son complice quant à lui était payé en monnaie de singes soit 2000f la livraison. Un risque non compensé

Par ailleurs, après leur arrestation au carrefour Sogatol dans le 5e arrondissement le 22 mai dernier, les deux délinquants ont naturellement été gardés à vue dans les cellules de ladite autorité judiciaire. Entre interrogatoire et investigations-terrain. Selon une source policière, les malfrats seront présentés devant le parquet dans les heures qui suivent afin d’être éventuellement mis sous mandat de dépôt à de la prison centrale de Libreville située au Gros-Bouquet .

Laissez votre commentaire