dimanche,25 juillet 2021
AccueilA La UneGabon: un consortium luxembourgeois prêt à oeuvrer dans le domaine du traitement...

Gabon: un consortium luxembourgeois prêt à oeuvrer dans le domaine du traitement des déchets

Ecouter cet article

Ce mercredi 17 mars 2021, le directeur général de l’Agence nationale de la promotion des investissements du Gabon (ANPI-Gabon) Ghislain Moandza Mboma, a reçu un consortium luxembourgeois, spécialisé dans le développement de solutions durables. Désireux d’investir au Gabon notamment dans le domaine du traitement de déchets et de l’assainissement en eau potable, le consortium composé entre autres du groupe international d’ingénierie et de maintenance John Cockerill, a présenté son expertise.

Face au déficit structurel et infrastructurel que rencontre le Gabon dans les domaines de la distribution d’eau, du traitement de déchets ou encore de l’aménagement urbain, la nécessité de trouver des partenaires à la fois crédibles et expérimentés se fait de plus en plus ressentir. Dans ce contexte, l’Agence nationale de la promotion des investissements du Gabon (ANPI-Gabon) dont le rôle est de promouvoir des partenariats stratégiques, multiplie les initiatives. Dernière en date, la rencontre avec un consortium d’investisseurs luxembourgeois.

En effet, réuni ce mercredi autour de Ghislain Moandza Mboma, directeur général de l’ANPI-Gabon et par ailleurs chef de projet Task Force sur les investissements privés, le consortium Luxembourgeois conduit par le groupe international d’ingénierie et de maintenance John Cockerill et accompagné des sociétés SC Afrique et Augias Environnement, a présenté à la fois son expertise et ses réalisations. Entre études de structures, traitement de déchets à travers des solutions Greentech et réalisation de projets de distribution d’eau, le consortium a fait montre de ses capacités.

Désireux d’investir et de s’investir durablement au Gabon, celui-ci attend désormais un signe des autorités gabonaises notamment du ministère en charge des Ressources hydrauliques. Intermédiaire entre les différentes parties, l’ANPI s’est donc engagée au sortir de cette rencontre, à l’encadrement du dialogue entre ces investisseurs et les administrations idoines, en vue d’identifier les opportunités de participation à la mise en œuvre des projets inscrits dans le Plan d’Accélération de la Transformation (PAT) 2021-2023.

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.