Gabon : un consommateur de chanvre indien tente de tuer sa mère à Bitam

Gabon Gabonmediatime Une Rue De Bitam
Une rue de Bitam © D.R.

« honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent sur la terre », cette citation de la Bible semble être loin d’avoir été appliquée par sieur Désiré Ollomo Ondo. Consommateur de cannabis communément appelé chanvre indien, ce dernier aurait tenté d’ôter la vie à sa mère Mengneng Ella alors que cette dernière lui a fait part de la disparition d’une importante somme d’argent dans la maison où ils vivent tous les deux, rapporte le quotidien L’Union


« Bitam a ne states », traduit littéralement « Bitam ce sont les Etats-Unis d’Amérique », semble prendre tout son sens quand on se limite à la violence. En effet, la ville est devenue le théâtre de toutes sortes de délinquances en particulier celle juvénile. Entre vente libre de stupéfiants hallucinogènes et braquage, les Bitamois vivent dans la peur. Et ce n’est pas la tentative de meurtre de Désiré Ollomo Ondo sur sa mère Mengneng Ella qui va ramener de la quiétude.

Selon le récit de L’Union, tout serait parti de la volonté de dame Mengneng Ella de vérifier une de ses cachettes de l’argent reçu de multiples tontines. Stupeur totale, l’argent avait disparu. Absent, son fils Désiré Ollomo Ondo ne rentrera qu’une heure après. C’est à cet instant qu’elle se rapproche de son fils, par ailleurs unique co-habitant, pour l’informer de la disparition. Le fils s’offusquera car s’estimant accusé de vol.

En réaction, il roue de coups sa génitrice. Comme si cela ne suffisait pas, il aurait par la suite brandi une arme blanche avec l’intention de trucider celle qui lui a donné la vie. N’eut été l’intervention du voisinage alerté par les cris de détresse de dame Mengneng Ella, le fiston aurait fait passer cette dernière de vie à trépas. Après avoir été empêché, le présumé criminel aurait pris la poudre des champs. Il  sera cependant rattrapé par les officiers de police judiciaire au village Awoua.

Durant son interrogatoire, il avouera son forfait tout en prétextant qu’il était sous l’emprise du chanvre indien. Cette révélation remit au goût du jour le sombre passé du jeune homme. Pour en avoir le coeur net, les enquêteurs procéderont à une perquisition dans la chambre de sieur Désiré Ollomo Ondo, où il tomberont sur une importante quantité de cannabis. Présenté devant le Procureur de la République près le tribunal de première instance d’Oyem, il sera placé par la suite sous mandat de dépôt en attente d’un jugement certain.

Laissez votre commentaire