samedi,27 novembre 2021
AccueilDerniers articlesGabon : un conseil interministériel pour évaluer la mise en œuvre des...

Gabon : un conseil interministériel pour évaluer la mise en œuvre des mesures annoncées par Ali Bongo

Ecouter cet article

Très attendus depuis les nombreuses annonces faites par le président de la République Ali Bongo Ondimba lors de sa troisième adresse à la nation, Julien Nkoghe Bekale et les membres de son gouvernement se sont réunis ce mardi 7 avril 2020, pour un conseil interministériel en visioconférence. Au menu, l’examen de plusieurs projets de lois, et surtout la mise en œuvre des annonces faites par le chef de l’Etat. 

En égrenant un chapelet de mesures à la fois sociales et économiques pour aider les populations à faire face à cette pandémie de Covid-19 qui les plonge dans une période d’incertitude profonde, le président de la République Ali Bongo Ondimba, a mis une pression colossale sur les épaules de son premier ministre Julien Nkoghe Bekale et son équipe gouvernementale.

Ainsi, conscient des nombreuses attentes des populations, ce dernier a réuni les membres de son gouvernement, pour un conseil interministériel en visioconférence. Si cette séance de travail a permis d’examiner un certain nombre de projets de lois dont celui autorisant la ratification du Protocole de la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples relatif aux Droits des personnes âgées, elle a surtout été l’occasion de revenir sur les mesures prises par le chef de l’Etat.

Dans ce contexte, il a notamment été question à la fois d’évaluer l’impact socio-économique de la pandémie de Covid-19 sur le pays, et surtout d’examiner la mise en œuvre de ces mesures. Alors que le pays traverse une des pires crises sanitaires de son histoire, et s’apprête à vivre ce qui pourrait être sa pire crise économique, l’application de ces mesures est primordiale.

Attendues par des populations livrées à ellesmêmes, ces mesures qui vont du règlement des factures d’électricité et d’eau, à la mise en place d’un fonds d’urgence de 225 milliards de FCFA pour les entreprises en passant par la création d’un fonds de 5 milliards de FCFA pour une banque alimentaire, devront donc être mises en oeuvre au plus vite.

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Enami Shop