mardi,26 janvier 2021
Accueil Derniers articles Gabon: un chef de village propose 2000 FCFA pour avoir des rapports...

Gabon: un chef de village propose 2000 FCFA pour avoir des rapports sexuels avec une mineure

L’horreur du viol fait une nouvelle fois la une des journaux à Mouila, chef-lieu de la province de la Ngounié. Samuel Massandé, chef du village Egoma 2 au Pk5 de la localité, aurait abusé d’une fillette de 12 ans à qui il avait proposé la somme de 2000 FCFA dont il avancera 500 FCFA. Surpris en flagrant délit par son épouse, l’indelicat sera interpellé par les limiers puis placé en détention préventive à la prison centrale de Mouila pour viol présumé sur mineure de moins de 15 ans.

L’affaire se serait produite le Samedi 5 décembre 2020 aux alentours de 11 heures du matin dans un village à Mouila dans la Ngounié. Ce jour-là,   Samuel Massandé le chef du village Egoma 2 aperçoit une fillette de 12 ans passer devant sa demeure. Visiblement excité, le premier responsable dudit village décide d’apostropher la mineure. Dans la discussion qui sera enclenchée, l’on apprend qu’il aurait proposé à la jeune fille la somme de 2000 FCFA contre des rapports sexuels.

Une proposition validée par la mineure à qui il avancera 500 FCFA en guise de sûreté. Les deux protagonistes s’étant entendus que les 1500 FCFA restants seront donnés une fois l’acte sexuel consommé. Tout logiquement, l’homme à la cinquantaine d’années révolue revient chez lui pour mettre à exécution l’objet de leur deal. Entre temps, l’épouse du chef de village était à sa recherche pour une affaire les concernant.

En tentant de filer son époux, Sylviana Maganga se rend compte qu’il y avait une paire de babouches féminines à l’entrée de leur chambre à coucher. Dans un élan de jalousie, elle préconise tout d’abord de défoncer la porte avant de se résoudre à le surprendre. C’est donc la seconde option qui sera retenue puiqu’elle pénétrera dans la chambre à pas de tortue. Sapristi ! Elle découvre son mari en pleins ébats sexuels avec une petite fille de l’âge de leur propre enfant.

Scandalisée, elle en ressortira promptement pour informer le chef de regroupement. Dans la foulée, ce dernier va alerter les autorités judiciaires de la ville notamment la brigade de gendarmerie nationale sise en face de la maison d’habitation de l’indélicat. Inquiété par la présence des agents devant son domicile, Samuel Massandé tentera de se suicider en ingurgitant une forte dose de comprimés. Mal en point après son acte désespéré, le présumé violeur sera placé en soins intensifs au Centre hospitalier régional de Mouila.

Il y passera une brève hospitalisation avant d’être mis à disposition des autorités judiciaires dans le cadre de l’enquête ouverte. Lors de son interrogatoire, le mis en cause craque et passe aux aveux. Il n’en faudra pas plus pour qu’il soit déféré devant le parquet de Mouila où il sera placé en mandat de dépôt pour présomption de viol sur mineure de moins de 15 ans.

Laissez votre commentaire

Bestheinfusion