Gabon: un bilan mitigé pour le secteur des transports 

© Gabonactu

Le secteur des transports selon la note de conjoncture sectorielle du premier trimestre 2019, présente un bilan assez mitigé. Entre autres causes, le transport aérien qui démarre l’année 2019 avec des contre performances. Les mouvements commerciaux des avions ont ainsi fléchi de 6,4% à 3728 rotations, consécutivement à la morosité du réseau domestique suite à la suspension provisoire de la compagnie Nationale Régionale Transport et de la cessation d’activité d’Afric Aviation

Le sous secteur du transport aérien a connu durant le premier trimestre 2019 une baisse d’activités. En effet, le nombre de passagers transportés a affiché une baisse de 1,1% à 172 932 clients, imputable au réseau domestique avec l’arrêt d’activité de la plupart des compagnies. Le volume de fret a également reculé de 5,8% et ce, malgré le redressement du fret domestique. 

D’après les chiffres présentés par la NDC, les mouvements des avions commerciaux ont fléchi passant de 3 984 au premier trimestre 2018 à 3 728 à la même période en 2019 soit un pourcentage de -6,4%. Relevons tout de même la hausse enregistrée par le réseau international de 2 270 en 2018 à 2 457 en 2019, soit un taux de 8,2%. Le nombre de passagers a baissé d’à peine 1,1%. Dans cette série de mauvais résultats, le volume du fret n’est pas en reste. De 3 101 tonnes au premier trimestre 2018, il est passé à 2 920 soit une diminution de l’ordre de -5,8%.

Quant au transport ferroviaire, il n’a rien à envier au transport aérien qui se démarque avec de belles performances. En effet, le volume global des marchandises transportées a augmenté de 20,1% à 1,5 million de tonnes. Cette embellie est attribuable au transport du manganèse, des bois débités conteneurisés, des produits du Centre de Métallurgie de Moanda et des produits pétroliers. 

De même, le nombre de passagers transportés a connu une légère hausse de 1,4% à 59 617 personnes. Dans ce contexte, le chiffre d’affaires induit par les différentes prestations a augmenté de 3,3% à 15,4 milliards de FCFA sur la période au terme du premier trimestre 2019.

Laissez votre commentaire