vendredi,23 octobre 2020
Accueil Derniers articles Gabon: un bilan à mi-parcours satisfaisant au-delà des attentes pour la SING

Gabon: un bilan à mi-parcours satisfaisant au-delà des attentes pour la SING

Ce 19 juillet 2019, s’est tenu au sein de la Société d’incubation numérique du Gabon (SING), son 3ème conseil d’administration, tout juste 6 mois après l’ouverture au public de son incubateur « Pivot 4.0 ». Objectif, faire un bilan à mi-parcours de la gestion de son directeur général Yannick Ebibie, nommé il y a tout juste un an. Un bilan dit positif, au vu des résultats encourageants au-delà des attentes des bailleurs de Fonds. 

Depuis son ouverture en mars 2019, la société d’incubation numérique du Gabon (SING) a reçu plus de 1523 visiteurs dont plus de la moitié pour participer à des formations et des séances de travail sur des projets de création de startups dans le numérique. Elle a en outre oeuvré au développement de plusieurs entreprises en les accompagnant dans leurs projets de transformation digitale et dans l’appui aux politiques publiques visant à rendre plus compétitives les administrations et les acteurs du secteur privé.   

En partenariat avec le ministère de l’Economie numérique et la Banque mondiale, la Sing a pour objectif la formation de 300 jeunes  hommes et femmes à l’entrepreneuriat numérique dans la période 2018-2019. Après 6 mois d’activités, ce sont au total 550 entrepreneurs qui ont été formés à Libreville et à Port-Gentil, soit plus de 83 % au-dessus de l’objectif visé, avec un taux de participation de la  gente féminine allant jusqu’à 67 %. Des résultats encourageants au delà des attentes des bailleurs de Fonds. 

Ce n’est pas tout. Toujours au terme de ces 6 derniers mois, la SING a travaillé en collaboration avec des startups gabonaises à la mise en place d’un e-parapheur à l’attention des managers publics ou encore à la numérisation des traitements de salaires de masse pour les personnes se situant dans les zones non bancarisées. Elle est également sollicitée par les sociétés pétrolières pour la mise en place de plateformes de communication modernes avec les gérants de station.

Selon Yannick Ebibie, la stratégie de Sing pour « contribuer au développement de l’écosystème du numérique consiste à baisser les barrières à l’entrée pour les Gabonais qui souhaitent créer des startups numériques ». Pour rappel, la Sing encadre aujourd’hui dans son incubateur « Pivot 4.0 » 16 startups et 48 entrepreneurs. Huit d’entre elles sont aujourd’hui outillées et structurées pour être complètement autonomes dans la gestion et le développement de leurs projets.

Lise Bivigou

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gif 2px
Street 103 Gabon Gmt