vendredi,23 octobre 2020
Accueil Derniers articles Gabon : un an sans salaires au Laboratoire national du bâtiment et...

Gabon : un an sans salaires au Laboratoire national du bâtiment et des travaux publics

12 mois, c’est le nombre de mois que plusieurs agents du Laboratoire national du bâtiment et des travaux publics gabonais (LNBTPG), pères et mères de famille sont restés sans percevoir leurs émoluments. Excédés et pris à la gorge, ils ne savent plus à quel saint se vouer sans que le ministre de tutel Justin Ndoundangoye ne s’en émeuve.

Les agents du Laboratoire national du bâtiment et des travaux publics gabonais (LNBTPG)  privés de leurs salaires depuis plus de 10 mois sont presque envoyés au mouroir par l’Etat qui selon l’hebdomadaire Moutouki, ne verse plus la subvention due à cette entité. Lâchés, condamnés à la famine et à la mendicité ces agents à bout de souffle n’en peuvent plus. 

A l’heure où le Gouvernement par le truchement du Premier ministre Julien Nkoghe Bekale, qui devant ses ministres et tous les cadres, est revenu avec insistance sur l’impérieuse nécessité d’épouser les principes de bonne gouvernance, il est important que certaines entités ou organismes s’arriment au discours du numéro 2 de l’exécutif. 

Lire aussi: Julien Nkoghe Bekale: «notre administration doit épouser la culture de la bonne gouvernance» 

Mieux, à l’heure où le gouvernement se congratule et se glorifie de s’être employé de façon efficace, pour assainir les finances publiques, pareille situation qui porte en elle toutes les germes d’un « génocide social »  n’est pas de nature à crédibiliser l’action du gouvernement et partant les mots du Premier ministre Julien Nkoghe Bekale. 

Las d’attendre sans que personne ne se préoccupe de leur situation, ces agents ont investi hier la cour du ministère des Travaux publics pour faire valoir leur réclamation liée aux impayés de leurs émoluments dont le montant s’élève à 12 millions de Francs CFA. C’est le triste constat en 2019 où au Gabon des agents travaillent et se tuent à la tâche pour ne pas percevoir ce qui leur revient de droit. Une attitude criminelle qui viole fondamentalement le pacte républicain et les principes de notre devise dont  « l’égalité »  est une composante essentielle et indispensable.  

Laissez votre commentaire

Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Global Media Time Gif 2px
Street 103 Gabon Gmt