mercredi,20 octobre 2021
AccueilA La UneGabon: un agent de la SEEG pris à partie à Bel Air

Gabon: un agent de la SEEG pris à partie à Bel Air

Ecouter cet article

Un agent de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) a été retenu contre son gré par les populations du quartier Bel air ce mardi 12 octobre 2021. Une situation consécutive au nonrétablissement de la fourniture en eau suspendue depuis plus d’une semaine dans la zone qui aurait provoqué le courroux des riverains. 

Le quartier Charbonnages à la zone dite Bel Air-Transfo a été le théâtre d’une scène pour le moins inhabituelle ce mardi 12 octobre 2021. En effet, un agent de la SEEG en service dans le secteur a été pris à partie par les riverains. Ces derniers, en manque d’eau depuis plus d’une semaine, en ont eu marre et ont décidé de monter au créneau en retenant l’agent en service.

Une source sur place a tenu à apporter plus d’éclaircissements. « Ce n’était pas une prise d’otage mais une discussion qui a été houleuse. L’agent en service relevait des compteurs en vue d’une facturation. Des riverains se sont rapprochés de lui pour indiquer que depuis 10 jours ils n’avaient pas d’eau dans la zone mais à chaque fois ils doivent régler des factures. Une discussion véhémente s’en est suivie et après une heure, l’agent a pu vaquer à ses activités » a déclaré un riverain du quartier Bel air Transfo dans un message parvenu à la rédaction de Gabon Média Time.

La situation qu’à vécu cet agent de la SEEG dans l’exercice de ses fonctions devrait interpeller son employeur sur l’amélioration de la distribution en eau dans tous les quartiers du « Grand LIbreville » mais aussi à l’intérieur du pays pour les préserver de ce type d’incidents qui peuvent virer au drame. Tant l’acte posé par ces riverains est à condamner, mais une communication pédagogique et de proximité permettrait elle aussi de contenir les colères.  

Les autorités gouvernementales en tête desquelles le ministre d’Etat chargé de l’Énergie et des Ressources hydrauliques, Alain-Claude Bilie-By-Nze devraient accélérer les travaux lancés dans le cadre du Programme intégré d’alimentation en eau potable et assainissement du Grand Libreville (PIAEPAL) au PK5 pour l’amélioration de l’adduction en eau potable dans la capitale et ses environs. Travaux, qui, s’ils sont menés à termes dans les meilleurs délais matérialiseront la vision du numéro un gabonais, Ali Bongo Ondimba concernant l’égalité des chances et éviteront les comportements, comme ceux vécus hier à Bel Air.  

Contactée par Gabon Media Time, la direction générale de la SEEG par le biais de son service communication a dit ne pas être au courant des faits, qu’elle allait mener une enquête interne. A l’heure où nous publions notre article, la direction communication et marketing de la Société d’énergie et d’eau du Gabon n’a pas encore donné de version officielle sur cette situation humiliante et dégradante vécue par un des ses agents dans un des quartiers populaires de Libreville.

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Enami Shop