dimanche,12 juillet 2020
Accueil A La Une Gabon-UE : lancement du dialogue politique normalisé avec en ligne de mire...

Gabon-UE : lancement du dialogue politique normalisé avec en ligne de mire les droits de l’Homme

A la suite du dialogue politique intensifié entre le gouvernement gabonais et l’Union européenne qui s’est cloturé le 15 décembre 2019, le ministère des Affaires étrangères a servi de cadre ce mardi 04 février 2020 à la phase de lancement du dialogue politique normalisé et régulier. Il était question lors de cette rencontre de discuter de la mise en oeuvre des points d’accord retenus lors du dialogue politique intensifié et qui porte essentiellement sur la question des des droits de l’Homme. 

Global Media Time Gifpx

C’est en présence des ministres de l’Intérieur Lambert-Noël Matha, des Affaires étrangères Alain Claude Bilie-By-Nze, de la Communication Edgard Anicet Mboumbou Miyakou, de la Défense nationale Rose Christiane Ossouka Raponda, des Relations avec les Institutions constitutionnelles Denise Mekam’ne Edzidzie, de la Justice Erlyne Antonella Ndembet Damas et de l’ambassadeur de l’UE au Gabon Rosario Bento Pais que s’est déroulée la présentation du « Projet d’appui à la promotion des droits de l’Homme au Gabon »

Prévu se dérouler sur dix mois mois, le PAPPH a pour objectif de contribuer à renforcer les capacités techniques et opérationnelles des acteurs étatiques que sont la Commission nationale des droits de l’Homme (CNDH) et la direction générale des droits de l’Homme, en vue de l’accomplissement de leurs mandats conformément aux dispositions légales en vigueur et aux standards internationaux. Tout en renforçant les capacités de la société civile et des médias dans la lutte contre l’impunité des violations des droits de l’Homme ainsi que le suivi et la documentation des cas de violation des droits de l’Homme. 

Un projet qui revêt d’ailleurs un caractère important au vue de la situation préoccupante des droits de l’Homme,   notamment avec les dénonciations enregistrées ces derniers jours sur des présumés sévices subis par des personnalités détenues à la prison centrale de Libreville mais aussi les restrictions et autres sanctions dont font l’objet les médias de la part de la Haute autorité de la communication (HAC). 

Ainsi, le  Projet d’appui à la promotion des droits de l’Homme devra contribuer de manière efficiente à l’amélioration de la gouvernance au Gabon, examinée sur la base du développement durable (ODD) qui met l’accent sur l’accès à la justice pour tous dans le respect de l’Etat de droit.  

Laissez votre commentaire

Mouss Gmt
Lauris Pembahttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en droit Public, je suis passionnée par le journalisme depuis des années. J'anime l'actualité au quotidien sur GMT depuis son lancement en juillet 2016.
Agasa Pub Pavé Portrait Agence Gabonaise de Sécurité Alimentaire
Street 103 Gabon Gmt