Gabon: la tutelle appelle le CNJG à redéfinir sa stratégie de mobilisation des ressources

Dans un communiqué daté de ce mardi 18 décembre, la Direction générale de la jeunesse et des activités socio-éducatives a réagi à la récente expulsion du Conseil national de la jeunesse du Gabon (CNJG) de son siège situé au Bas de Gué-gué. Déplorant cette situation affligeante, la Direction générale de la jeunesse a invité le CNJG à « redéfinir sa stratégie de mobilisation des ressources ».



Vendredi 14 décembre dernier, le CNJG était mis à la porte des locaux qu’il louait au quartier Bas de Gué-Gué, dans le premier arrondissement de Libreville. L’organisation, placée sous la tutelle du ministère de l’Egalité des chances et de la Jeunesse, et plus précisément de la Direction générale de la jeunesse, ne payait plus son loyer depuis deux ans et accusait des impayés à hauteur de 120 millions de Fcfa.

Rostand Lepondo, directeur général de la jeunesse, a déploré « l’absence de capacités opérationnelles » du CNJG, dont le fonctionnement serait principalement basé sur l’appui financier du Ministère de la Jeunesse, qui subirait actuellement les conséquences liées aux difficultés budgétaires de l’Etat.

« Nous rappelons que le Conseil national de la jeunesse du Gabon n’est pas une institution encore moins un démembrement de l’administration mais une association des jeunes. A cet effet, il devra redéfinir sa stratégie de mobilisation des ressources en plus de l’appui que le Ministère en charge de la jeunesse pourrait lui apporter », renseigne le communiqué de la Direction de la jeunesse.

Ainsi, la Direction générale de la jeunesse appelle le CNJG à revoir ses manoeuvres afin d’acquérir plus d’indépendance financière. Probablement une manière de dire aux différentes associations de jeunes qu’elles ne pourront dorénavant plus compter sur l’aide de leur tutelle, à l’heure où l’Etat a mis en place des mesures d’austérité.

Laissez votre commentaire