Gabon : «Transnat», la nouvelle société nationale de transport qui a déjà coûté plus de 22 milliards de FCFA à l’Etat

Gabon Gabonmediatime Pk5 Pk12 Gabon
Axe Pk5_Pk12 à Libreville © D.R.

Alors que la création de la société Transurb annoncée à l’issue du conseil des ministres du 13 juin 2019 pour soulager la Société Gabonaise de Transports (Sogatra), peine à se concrétiser malgré la récente signature d’une convention avec la Régie autonome des transports parisiens (RATP), une nouvelle société de transport semble avoir les faveurs du gouvernement. Dénommée Transnat, cette entreprise a déjà bénéficié d’un panier de plus de 22 milliards de FCFA aux côtés de l’agonisante Sogatra. 


Alors qu’à fin septembre 2019, les dépenses d’investissements ont atteint un niveau d’ordonnancement de 169,7 milliards de francs CFA sur une prévision de 381 milliards, la mission « transport » a elle bénéficié d’un montant de 24,6 milliards de FCFA, dont 22,6 milliards de FCFA « alloué à la fourniture de bus au profit de la nouvelle société urbaine de transport dénommée TRANSNAT ».

En effet, présentée comme étant la « nouvelle société en charge du transport urbain », Transnat a donc déjà bénéficié d’une dotation colossale de la part du gouvernement, comme le souligne le rapport d’exécution budgétaire du troisième trimestre 2019 élaboré par la Direction générale du budget et des finances publiques (DGBFip). 

Décaissée sur ressources propres, cette dotation qui peut paraître surprenante au regard de la pressante nécessité de réhabiliter le réseau routier du Grand Libreville dont le projet de voiries urbaines estimée à 65 milliards de FCFA peut susciter de nombreuses interrogations quant aux priorités du gouvernement.

De plus, le montant transféré pour les seuls « frais d’entretien, d’hébergement et de locations » soit 7,9 milliards de FCFA, peut laisser croire que le gouvernement contrairement à la « rigueur budgétaire » tant prônée, n’en a cure des véritables problématiques des populations.

Laissez votre commentaire