dimanche,18 avril 2021
AccueilA La UneGabon: Touche Pas à Ma Terre exige le retrait du projet de...

Gabon: Touche Pas à Ma Terre exige le retrait du projet de révision de la Constitution

Le projet de révision de la Constitution adopté en Conseil des ministres le vendredi 18 décembre 2020 n’a pas fini de susciter des réactions au sein de l’opinion. La dernière en date est celle des membres de la plateforme citoyenne « Touche Pas à Ma Terre ! », qui lors d’une déclaration rendue publique ce lundi 21 décembre 2020, a tenu à fustiger la prise d’un tel projet exigeant de ce fait « le retrait pur et  simple de ce texte »

Si d’entrée de jeu, Jean Valentin Leyama, Marc Ona Essangui, Etienne Francky Meba Ondo, Laurence Ndong, Eléonore Obame et Marcel Djabioh ont condamné ce qu’ils qualifient d’« opération scélérate », les membres de cette plateforme ont relevé cette « énième révision de la Constitution, réalisée selon la procédure  d’urgence, au forceps et à la hussarde, dans un contexte d’état d’urgence  sanitaire qui interdit tout débat public sur des questions fondamentales  touchant à la vie de la Nation est inédite ». 

En effet, ce texte pour le moins controversé sera soumis au vote  d’une assemblée nationale en fin de session et à un Sénat en fin de mandat, toute chose qui écarte tout débat au fond dans l’opinion. A cet effet, « Touche Pas à Ma Terre ! » a condamné ce projet de révision dont « le caractère anti démocratique, incohérent, illogique, inintelligent a été très largement souligné  par plusieurs autres concitoyens », relevant au passage que , les nouvelles dispositions encadrant  dorénavant la vacance temporaire ou définitive du Président de la République,  visent maladroitement à éluder une réalité. l’incapacité du Chef de l’Etat à exercer ses fonctions. 

C’est donc face à cette énième « forfaiture » que la plateforme citoyenne a invité  toutes les  composantes politiques et sociales, et tous les Gabonais soucieux de la  République, y compris les Parlementaires, les responsables et membres des  institutions républicaines, les membres du Parti Démocratique Gabonais au  pouvoir et leurs alliés, à « un sursaut patriotique et national en vue de rejeter  cette révision non inclusive de la Constitution ». Par ailleurs, elle s’est dit disposée à prendre une part active à toute  initiative collective et pacifique en vue d’exiger le retrait pur et  simple de ce texte.

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Bestheinfusion