vendredi,14 août 2020
Accueil A La Une Gabon : «Touche Pas à Ma Terre» exige des comptes au gouvernement...

Gabon : «Touche Pas à Ma Terre» exige des comptes au gouvernement sur le niveau de la dette

Les récents évènements survenus dans le pays ont une nouvelle fois fait sortir les responsables du collectif « Touche pas à ma terre» de leur silence. Ainsi, dans une communication parue le 15 janvier dernier et dont Gabon Media Time a obtenu une copie, le collectif s’est insurgé contre la hausse croissante de l’encours de la dette publique, notamment en « exigeant des autorités une transparence sur le volume, la composition et l’utilisation de cette dette ».

- Advertisement -Global Media Time Gifpx

Réunis dans un premier temps pour contester la décision de transférer à titre gracieux à la Caisse de dépôts et consignations (CDC) de certains titres fonciers de l’Etat, le collectif « Touche pas à ma terre » vient d’effectuer une nouvelle sortie, en rapport cette fois avec le niveau excessif de l’encours de la dette publique gabonaise. 

En effet, dans un billet publié ce 15 janvier, le collectif que coordonnent Jean Valentin Leyama et Marc Ona Essangui s’insurge cette fois contre ce qu’il qualifie de « gouffre de l’endettement public (…) qui hypothèque les générations futures et dont le poids continue de s’aggraver ». Par conséquent, le collectif réuni en groupe de travail, « exige des autorités une transparence sur le volume, la composition et l’utilisation de cette dette ». 

Avec en ligne de mire, « une sensibilisation des bailleurs internationaux sur le caractère contreproductif de cet endettement dont la traduction en projets est invisible », le groupe de travail entend donc tirer la sonnette d’alarme pour freiner « l’augmentation constante » de cette « dette odieuse du Gabon ». 

Évalué par les autorités à  5 107,3 milliards de FCFA à fin septembre 2019 comme le souligne la note de conjoncture élaborée par les services de la direction générale de l’économie et de la politique fiscale (Dgepf), l’encours de la dette publique a augmenté de plus de 4000 milliards de FCFA au cours de la dernière décennie.

Laissez votre commentaire

Mouss Gmt
Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Street 103 Gabon Gmt