vendredi,23 octobre 2020
Accueil A La Une Gabon: «Touche pas à Ma Terre !» appelle à un débat...

Gabon: «Touche pas à Ma Terre !» appelle à un débat public sur le transfert des titres fonciers de l’Etat à la CDC

Dans une lettre datée de ce lundi 14 octobre 2019, adressée au ministre de l’Economie, des Finances et des Solidarités nationales, Roger Owono Mba, le coordinateur Gabon de la Campagne « Touche pas à ma Terre ! », Jean-Valentin Leyama, ancien directeur de cabinet d’Ali Bongo Ondimba a demandé  « l’organisation d’un débat public relatif au transfert des titres fonciers de l’Etat à la Caisse des dépôts et consignations ». Un débat qui pourrait avoir lieu, sur les antennes de Gabon 1ère,  en vue d’éclairer très largement l’opinion sur la teneur, la nécessité et le bien fondé du décret du 2 octobre 2019. 

Entériné sur proposition du ministre de l’Economie, des Finances et des Solidarités nationales lors du Conseil des ministres du mercredi 02 octobre 2019, le transfert à la Caisse des dépôts et consignations (CDC) des titres fonciers de l’Etat ne cesse d’alimenter la controverse. Terrée dans un silence surprenant, quand bien même le Premier ministre insiste sur la nécessité pour le gouvernement de communiquer sur les réformes en cours au sein de l’exécutif, Roger Owono Mba devra répondre aux sollicitations de la Campagne Citoyenne « Touche Pas à Ma Terre ! » tant leur questionnement est légitime au regard, aussi bien de la forme que du fonds du décret querellé.

Lire aussi : Gabon: la société civile vent debout contre la cession à la CDC des titres fonciers de l’Etat  

Pour rappel, le département ministériel dont Roger Owono Mba est le responsable, a fait entériner en Conseil des Ministres, en sa séance du mercredi 02 octobre 2019, le « projet de décret portant transfert à la Caisse des Dépôts et Consignations, à titre gracieux, de l’ensemble des titres fonciers appartenant à l’Etat (….), pour lui permettre de devenir un véhicule capable de lever des fonds sur le marché aussi bien national qu’international en vue du financement des projets de développement ». Dès l’annonce de cette mesure, la réaction de plusieurs citoyens et membres de la société civile ne s’est pas faite attendre. A travers la Campagne « Touche pas à ma Terre ! » , ces derniers exigent en toute légitimité, des éclaircissements bien que pour des sources proches de la CDC, la réforme ne vise qu’ « intégrer des actifs pour augmenter la taille du bilan et ainsi avoir une capacité d’emprunt plus élevée » de cette institution financière étatique. 

Lire aussi : Gabon: Owono Mba appelé à s’exprimer sur la cession des titres fonciers de l’Etat à la CDC

Dans la droite de ligne du lancement de leur Campagne et conformément aux dispositions des articles 22, 23 et 24 du Code de la Communication qui dispose que  « Les services de la radio et de la télévision organisent périodiquement des émissions-débats portant sur des sujets d’actualité et reflétant le pluralisme d’opinions », Jean Valentin Leyama, dans sa lettre au ministre de l’Economie, des Finances et des Solidarités nationales a sollicité « en vue d’éclairer très largement l’opinion (…) l’organisation sur ce sujet, d’un débat entre Vous, porteur dudit projet de décret ». Une sollicitation à laquelle ne saurait se soustraire, l’actuelle Roger Owono, dont l’occasion lui ainsi donné de mettre en application les enseignements nés du séminaire de formation sur la nécessité  communiqué du gouvernement à laquelle l’actuel ministre des finances avait pris part. 

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Global Media Time Gif 2px
Street 103 Gabon Gmt