Gabon: tombée de rideau en beauté d’Octobre Rose 2018 de l’Asafac et Orbellia

L’Asafac et Orbellia cloôturent leur campagne Octobre Rose 2018 © D.R

A l’occasion de la campagne annuelle de communication destinée à sensibiliser au dépistage du cancer du sein et du col de l’utérus dénommée octobre rose, l’Association pour le soutien et l’aide aux femmes atteintes de cancer (Asafac) et l’agence de communication Orbellia ont organisé un cocktail à l’hôtel le Nomad de Libreville. Il était question lors de cette rencontre de faire le bilan de cette opération qui a durée tout le mois et qui aura permis de sensibiliser toutes les sœurs, les femmes, les mères sur la nécessité de faire progresser la lutte contre le cancer du sein

Lors de cette soirée qui s’est voulue conviviale, les deux organisations ont procédé à la présentation du bilan de ce mois de sensibilisation et de dépistage. Ainsi, cette campagne a permis de sensibiliser près de 1000 femmes avec le soutien de plusieurs bénévoles qui ont donné de leur temps pour la réussite de cet événement.

Lors de ce « Meet and Greet », qui venait mettre un point final à ce mois consacré à la sensibilisation et au dépistage du cancer du sein chez les femmes, la responsable de l’agence de communication Orbellia, Caroline Sithault a profité de son discours de circonstance  pour exprimer sa joie d’avoir participé à ces différentes initiatives. D’autant plus que son objectif principal est de « démystifier la maladie afin de faire reculer les cancers féminins ».

De plus, elle a remercié les différentes partenaires et son équipe qui ont permis d’atteindre les objectifs qu’ils s’étaient fixés : c’est-à-dire inciter les femmes à aller se faire dépister dans les centres de santé et enseigner l’autopalpation « Le cancer du sein reste  le plus fréquent et le plus mortel des cancers chez les femmes. Le combat que nous avons mené ensemble  et que nous mènerons prochainement passe d’abord par la prévention  car trop souvent encore, le mot cancer sonne plus fort que celui de dépistage, nous devons inverser la tendance.Nous savons aujourd’hui que le cancer du sein se soigne dans 9 cas sur 10 s’il est détecté à temps. Le dépistage est donc primordial. Vital même», a-t-elle expliqué.

Au terme de cette intervention qui a suscité de vives émotions, la présidente de l’Asafac Jeanne d’Arc Kong-Ndes a énoncé les valeurs défendues notamment « l’amour envers soi et les autres, la sensibilisation pour prévenir, l’aide aux malades et aux familles, la solidarité familiale, l’accompagnement psychologique et la confiance en l’avenir ».

Elle a profité de cette occasion pour exprimer sa satisfaction sur le déroulement de cet octobre rose qui a permis une sensibilisation massive et ainsi d’atteindre ses objectifs. « Sur le 3 jours de terrain, nous avons pu sensibiliser plus de 1000 femmes, malgré les aléas climatiques. Nous pouvons ainsi dire avec humilité que les objectifs visés ont été atteints. Pour ce qui est du bilan socio-psychologique nous avons noté plusieurs types de réactions de la part de la population. A savoir, l’agressivité, l’inconscience, le mépris l’assurance, la négligence le fatalisme  la résignation la répulsion le déni la courtoisie l’attention les encouragements la curiosité l’intérêt et enfin la prise de conscience », a déclaré la présidente de l’Asafac.

Laissez votre commentaire