vendredi,5 mars 2021
Accueil A La Une Gabon: timide démarrage des travaux à Melen-Rails et sur quelques artères de...

Gabon: timide démarrage des travaux à Melen-Rails et sur quelques artères de la Nationale 1

Souvent tancé pour son mutisme face à l’impraticabilité des voiries urbaines de la capitale gabonaise, le ministère des Infrastructures et des Travaux Publics semble bien décidé, en ce début d’année, à revoir sa copie. C’est ce que laisse penser, le démarrage bien que timide, des travaux d’aménagements en pavés et béton bitumineux de certaines voiries urbaines notamment celles de Melen reliant Mindoubé par les rails et la Nationale 1 par le Pk12. 

Voilà qui devrait constituer un vrai motif d’espoir pour les populations de Melen-Rails, du Pk12, mais également du Lycée de Sibang et des zones annexes à l’Hôpital militaire. Vivant un véritable calvaire quotidien face à l’absence de routes praticables en toutes saisons, ces habitants du « Grand Libreville », assistent depuis un peu moins de deux semaines, à un balai d’engins et autres véhicules de balisage de ces voiries urbaines en piteux état.

En effet, longtemps tancé pour son inefficacité voire son incapacité à entretenir à défaut de réhabiliter les voiries urbaines gabonaises, l’exécutif qui vient de lancer son « plan d’accélération de la transformation 2021-2023 » censé « permettre à notre pays, dans les deux ans qui viennent, de rebondir (…) et le mettre sur la voie de la transformation », semble décidé à revoir sa copie. Une copie qui, dans ce domaine, laisse grandement à désirer.

S’inscrivant visiblement dans le plan de réhabilitation des voiries urbaines lancé en 2017 et au ralenti depuis, malgré 75 milliards décaissés en 2019,  ces travaux d’aménagement en pavés et béton bitumineux de certaines voiries urbaines notamment celles de Melen reliant Mindoubé par les rails et la Nationale 1 par le Pk12, ont donc débuté laissant planer un vent de fraîcheur et de renouveau chez des populations habituées depuis plusieurs années à un calvaire quotidien.

Faisant suite à la visite inopinée du chef de l’Etat sur ses axes, ces travaux réalisés par l’entreprise spécialisée Sobea BTP et financés par l’Etat gabonais par le biais de la Direction générale des infrastructures, sont prévus sur 11 mois sauf changement. Reste désormais à savoir s’ ils arriveront à leur terme, au regard des finitions manquantes sur l’axe Pk5-Pk12.

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Bestheinfusion