Gabon Télévisions de nouveau en grève

Siège de Gabon Télévision à Libreville © D.R

C’est à la faveur d’une assemblée générale qui s’est tenue ce mercredi 8 août 2018 à la Maison Georges Rawiri que les agents de Radio Gabon et Gabon Télévision ont de nouveau décidé d’entamer un mouvement de grève.

Ce nouveau mouvement découle de la non prise en compte des éléments inscrits dans le cahier de charges des agents des groupes précités qui réclament depuis plusieurs mois «l’amélioration des conditions précaires dans lesquelles ils travaillent, ainsi que les dysfonctionnements auxquels ils font face».

L’annonce d’un nouveau gouvernement le 5 mai dernier, évinçant Alain-Claude Bilie-By-Nze au profit de Guy-Bertrand Mapangou à la tête du ministère de la Communication a été perçue comme un espoir de sortie de crise puisque le dernier cité avait reconnu à l’occasion d’une visite des locaux de Gabon Télévisions que les agents travaillaient dans des conditions précaires.

«Vous êtes quasiment des monstres pour accepter de travailler dans une situation qui n’a pas de mot. Je suis peiné, je suis peiné de voir les conditions dans lesquelles vous travaillez. Je vais employer des mots qui me vaudront des inimitiés. C’est une catastrophe, c’est triste et ça suscite la révolte ces conditions désastreuses de travail», avait-il lancé à l’endroit des agents du groupe de médias publics.

Trois mois après ses propos qui laissaient entrevoir une prise en compte effective de leur cahier de charge par la tutelle, la situation des agents de Radio et Gabon Télévision n’a pas changé, ce qui les a donc emmené une fois de plus à entrer en grève jusqu’à satisfaction de leurs  revendications. Toute chose qui implique écran noir et silence radio.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire