Gabon: le téléphone portable bientôt interdit à l’école

Francis Nkea Ndzigue., ministre de l'Education nationale © D.R

Les élèves et les encadreurs du Collège d’enseignement secondaire (CES) Bâ Oumar, ont reçu mercredi 21 novembre dernier la visite du ministre d’Etat chargé de l’Education nationale, Francis Nkea Ndzigue. Ce dernier a annoncé la volonté du gouvernement de sécuriser le milieu scolaire, notamment par l’interdiction du téléphone portable à l’école.

C’est dans la continuité de sa série de visites au sein des établissements scolaires gabonais que Francis Nkea Ndzigue s’est rendu au CES Bâ Oumar ce mercredi. A cette occasion, il a déclaré que le ministère de l’Education nationale prépare un texte de loi visant l’interdiction de l’accès et de l’utilisation du téléphone portable dans l’enceinte des établissements scolaires.

Alors que mardi 20 novembre, le Gabon célébrait la Journée internationale des droits de l’enfant sous le thème « La lutte contre la violence en milieu scolaire », Francis Nkea Ndzigue entend par cette mesure combattre le harcèlement et plus précisément le cyber-harcèlement, dont le téléphone portable est un facteur. L’objectif est également de faire face à la tricherie lors des devoirs et examens, la diffusion de contenus inappropriés ou encore le problème de concentration des élèves.

L’annonce a été reçue positivement par la principale du CES Bâ Oumar, Flore Malemba Moutoto. Elle a toutefois laissé comprendre que le problème des téléphones portables était moindre comparé à d’autres difficultés auxquelles est confronté l’établissement dont elle a la charge.

La responsable du collège a en outre évoqué les agressions fréquentes autour du CES ou encore le manque de personnels enseignants dans certaines disciplines, principalement les matières scientifiques.

Laissez votre commentaire