Gabon Telecom se dote d’un outil pour lutter contre la cybercriminalité

Le directeur général de Gabon Telecom, Abderrahim Koumaa au côté du président de l'Arcep, Lin Mombo © D.R

Souhaitant offrir à ses clients le maximum de sécurité face aux risques liés à la cybercriminalité, l’opérateur de téléphonie Gabon Telecom a procédé le 19 juin 2018, en présence de Lin Mombo président de l’Arcep,  au lancement de sa solution dénommée APS pour protéger les 400 000 adresses IP de ses clients notamment contre les attaques DDoS.

C’est à la faveur d’un séminaire sur la cybercriminalité sous le thème « Comprendre et anticiper les attaques DDoS », que l’opérateur Gabon telecom a annoncé le lancement d’une solution technologique dont le but est d’offrir à ses clients le maximum de sécurité. Ainsi, APS, développé en partenariat avec Arbor Networks leader des solutions de cybercriminalité, aura pour principal objectif de protéger les adresses IP de ses clients.

Avec un coût estimé à 1 milliard de Fcfa, le développement de cette solution permettra à l’opérateur de se prémunir contre ces attaques, dont elle est victime près de 750 fois par mois comme l’a indiqué l’expert d’Arbor Networks Jonathan Bourgain. Une démarche qui cadre d’ailleurs avec la volonté des plus hautes autorités qui envisage dans les prochaines semaines l’adoption et la promulgation prochaine du projet de loi portant réglementation de la cybercriminalité en République gabonaise.

Lors de son intervention, le directeur général de Gabon Telecom, Abderrahim Koumaa a souligné que les menaces liées aux cyberattaques sont de plus en plus grandes, complexes et diversifiées, d’où la nécessité de développer des solutions susceptibles de réduire de manière significative leur impact. «C’est un investissement qui permet d’être connecté à la base des données mondiales de la solution Arbor Networks» avant d’ajouter que «ce sont des charges d’exploitation que Gabon Telecom dépense pour maintenir la sécurité en permanence».

Si «La lutte contre la cybercriminalité demeure une réelle préoccupation de nos États » comme indiqué par Lin Mombo président de l’Arcep, les attaques dites par «par déni de service principal» constituent, elles, un risque élevé pour les entreprises de téléphonie. La solution APS développée par Gabon telecom permettra donc de réduire au maximum les risques pour l’entreprise.

Laissez votre commentaire