lundi,25 octobre 2021
AccueilDerniers articlesGabon: tablant sur une hausse du prix du baril, le gouvernement adopte...

Gabon: tablant sur une hausse du prix du baril, le gouvernement adopte un budget en hausse de 14% à 3043,7 milliards

Ecouter cet article

Alors qu’il avait dans un premier temps établi son budget à 2681,5 milliards de FCFA en baisse de plus de 366 milliards de FCFA par rapport à 2019, le gouvernement gabonais vient de revoir sa copie. En effet, tablant notamment sur des hypothèses budgétaires en hausse avec un prix du pétrole gabonais à 55 USD, en hausse de 34,15%, celui-ci a adopté un projet de loi de finances rectificative avec un budget à 3043,7 milliards de  FCFA, en hausse de près de 15%.

C’est l’une des principales informations à retenir du conseil des ministres qui s’est tenu ce jeudi 10 juin 2020 au palais du bord de mer. Alors qu’il avait initialement planché sur un budget de l’ordre de 2681,5 milliards de FCFA en 2020, en baisse de 366 milliards de FCFA par rapport à 2019 du fait notamment de la baisse des recettes pétrolières, le gouvernement vient d’adopter un projet de loi de finances Rectificative (PLFR) 2021 optimiste.

En effet, tablant notamment sur une légère baisse (3,12%) de la production pétrolière qui se situerait ainsi à 10,2 millions de tonnes  métriques en 2021, un prix du baril à 55 USD (en hausse de 34,15% par rapport à la loi de  finances initiale) et, des exportations de manganèse qui se  situeraient à 9 millions de tonnes en 2021 (soit une hausse de l’ordre de 12,25% par rapport à la LFI), le gouvernement Ossouka a donc planché sur un PLFR affichant un budget de 3043,7 milliards de FCFA.

Visant selon le communiqué final, à « renforcer la réponse sur la lutte contre la pandémie de covid et intégrer les réformes  contenues dans le récent accord conclu avec le FMI au titre  du mécanisme élargi de crédit», ce PLFR viserait principalement « la reprise de la croissance, avec un taux projeté  à 1,5% contre -1,8% en 2020 ». Une reprise néanmoins hypothétique, au regard des largesses accordées aux dépenses de fonctionnement, qui se chiffrent à  1187,3 milliards FCFA contre 1111,2 milliards de FCFA initialement.

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Enami Shop