dimanche,17 janvier 2021
Accueil A La Une Gabon: Sylvine Ngoma usurpe le leadership politique de Mboumbou Miyakou dans la...

Gabon: Sylvine Ngoma usurpe le leadership politique de Mboumbou Miyakou dans la Nyanga

C’est l’avis semblet-il de plusieurs cadres de la province de la Nyanga au regard de l’attitude un tantinet clivante de l’actuelle ministre déléguée auprès du travail, de la fonction publique et de la formation professionnelle. Selon l’hebdomadaire L’AUBE dans sa parution du 7 décembre 2020, Aubierge Sylvine Ngoma ne respecterait pas certaines habitudes qui commandent de tenir compte de la hiérarchie dans le gouvernement. Une ministre déléguée ne peut prendre certaines initiatives alors que la province compte dans ses rangs un ministre d’Etat. Des subtilités que Sylvie Ngoma  n’aurait pas comprises, ou mieux, fait fie de ne pas comprendre. 

Aubierge Sylvine Ngoma marche-t-elle sur les plates bandes d’Edgard Anicet Mboumbou Miyakou dans la province de la Nyanga ? Poser la question, c’est presque déjà y répondre, en témoigne l’activité politique au sein de la province de l’actuel ministre déléguée auprès du ministre du travail, de la fonction publique et de la formation professionnelle. Une activité qui déroge à certains préalables politiques auxquels ne semble pas vouloir satisfaire ou encore respecter le pendant de Madeleine Berre. 

Alors que la province dispose d’un ministre d’Etat, Aubierge Sylvine Ngoma n’a pas hésité à  convoquer dernièrement, plusieurs parlementaires nynois à son cabinet de travail pour dit-on prôner l’unité. Une idée malvenue, maladroite qui aurait plutôt produit l’effet inverse, la division et la discorde. « « Si personne ne peut être contre l’unité et la cohésion, des enfants du terroir, avance un député de Les Démocrates, la République a ses codes de fonctionnement. La volonté de cette fille de la Nyanga de réunir ses sœurs et frères est certes louable, mais la manière n’y est pas », a-t-on pu lire. 

Dans les faits, il est fait le reproche à Aubierge Sylvine Ngoma de prendre pareille initiative qui implique la province sans se référer à la personnalité politique la plus haute dans la hiérarchie républicaine de la province de la Nyanga. « Par élégance républicaine, cette première réunion du genre aurait pu être convoquée par le ministre d’Etat, Edgard Anicet Mboumbou Miyakou. Alexis Boutamba Mbina sont connus de tous, disent certains PDGistes, mais de là à les faire perdurer à travers Aubierge Sylvine Ngoma, c’est déplorable », précise en outre un autre député de la province. 

Un autre député qui pour sa part a décliné l’invitation de la ministre déléguée auprès du ministre du travail, de la fonction publique et de la formation professionnelle estime que l’attitude d’Aubierge Sylvine Ngoma « montre que nous avons des problèmes dans nos rangs »

Un problème qui d’ailleurs perdure et ce depuis les élections législatives de 2018 où elle a été battue à plate couture dès le premier tour par Frateli Martial Fouty du parti Les Démocrates (LD.) avec 603 voix, soit 52,66 %, Aubierge Sylvine Ngoma aurait fait convoquer plusieurs cadres de la province au conseil de discipline du PDG, président par Cyriaque Mvourandjiami qui serait selon certaines rumeurs, le compagnon de la ministre déléguée. 

A cet effet, Alain Ditona Moussavou, Angélique Ngoma et tutti quanti seraient passés « à tour de rôle devant un certain Cyriaque Mvourandjiami, président de la commission permanente de discipline du PDG qui ne serait, dit la clameur populaire, ni plus ni moins, que le compagnon d’Aubierge Sylvine Ngoma. Il leur est reproché de ne pas avoir suffisamment « mouillé » le maillot pour sa victime » précise l’hebdomadaire. 

Aubierge Sylvine Ngoma, dont les propos ont été relayés par « L’Union » du mardi ler décembre 2020, disait pourtant, « Nous sommes sans ignorer que l’unité et la cohésion sont le gage de l’épanouissement d’une société et la base de tout développement ». Reste à savoir si sa démarche au sein de la province favorise cette union ou au contraire fait le lit au dissentiment et à la dissidence.

Laissez votre commentaire

Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Bestheinfusion