mercredi,18 mai 2022
AccueilA La UneGabon: suspension de la grève à l'Education nationale, la petite victoire de...

Gabon: suspension de la grève à l’Education nationale, la petite victoire de Mouguiama-Daouda

Ecouter cet article

C’est au terme d’une assemblée générale tenue le samedi 22 janvier dernier que la Coalition de la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed) et du Syndicat de l’éducation nationale (Sena) a décidé de lever le pied dans le mouvement de grève entamé en septembre 2021. Un répit de 2 mois qui laisse présager une petite victoire à l’usure du Pr. Patrick Mouguiama-Daouda qui devra tout de même tenir son engagement.

C’est une décision qui aura surpris plus d’un. Encore téméraires à la veille de la reprise annoncée des cours le 10 janvier dernier, les enseignants réunis au sein de la Coalition Conasysed-Sena ont finalement décidé de courber l’échine devant le Pr. Patrick Mouguiama-Daouda qui se sera montré inflexible tout au long de la grogne des syndiqués. En effet, la base collégiale desdits syndicats ont acté la suspension de leur mouvement pour une période de 2 mois.

Dans les bureaux du membre du gouvernement, cette décision pleine de sagesse de la part des partenaires sociaux passés maîtres dans l’art de la négociation, a été perçue comme une victoire au forceps. Pourtant la Coalition Conasysed-Sena a clairement indiqué la portée de leur initiative. « Nous venons de décider de la suspension momentanée du mouvement de grève tout en attendant que le gouvernement honore son engagement », a déclaré Fridolin Mve Messa.

Il pourra dès lors s’agir d’un piège que le Pr. Patrick Mouguiama-Daouda se doit d’éviter en se montrant « réglo » vis-à-vis de ses partenaires sociaux qui pourraient reconduire cette grève à l’approche des examens de fin d’année. Une éventualité peu enthousiasmante pour le gouvernement qui rencontrerait tous les maux du monde pour dissuader les grévistes alors en position de force. Il va sans dire que le locataire de la maison éducation est contraint de restituer l’ensemble des  « sommes dues qui ont été prélevées illégalement » et prendre en compte le cahier de charges des syndicalistes.

Lyonnel Mbeng Essone
Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Global Media Time Gif
Enami Shop