Gabon: suppression du Conseil gabonais des chargeurs

Nouveau siège social du Conseil Gabonais des chargeurs © D.R

Les difficultés que traversait le Conseil gabonais des chargeurs (CGC) ont-elles  eu raison de cet organisme? Après la décision de sa suppression entérinée lors du Conseil des ministres qui s’est tenu ce mercredi 26 février au Palais du Bord de mer en présence du Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba. La fermeture de cet organe s’inscrit dans la volonté des plus hautes autorités de rationaliser les établissements publics.



C’est sur proposition du ministère de l’Economie, de la Prospective et de la Programmation du développement chargé de la Promotion des investissements publics et privés que le Conseil a entériné des mesures liées à la rationalisation des établissements publics personnalisés conformément aux orientations du Plan de Relance de l’Économie. Une décision qui revêt un caractère important car elle répond à l’urgence d’efficacité, de productivité et de clarification des compétences.

La suppression de cette entité entraînera donc le transfert du patrimoine, des missions et attributions à l’Office des Ports et Rades du Gabon (Oprag). En outre le communiqué final du Conseil des ministres rendu public par le porte-parole du gouvernement Nanette Longa-Makinda a précisé que « tous les agents permanents de l’Etat concernés par ces suppressions sont remis à la disposition de leurs administrations d’origine ».

« La gestion de tous les agents régis par le Code du travail se fera conformément aux lois et règlement en vigueur. De ce fait, les départements ministériels concernés sont chargés de la mise en œuvre effective et immédiate de ces différentes  mesures dans le respect des textes en vigueur en la matière », poursuit le communiqué. Il faut dire que la suppression de cet organe était prévisible depuis quelques mois car confronté à moult difficultés non seulement d’ordre managérial mais aussi financier.

Laissez votre commentaire