lundi,18 octobre 2021
AccueilA La UneGabon: Steeve Ndong n’est plus procureur de la République de Libreville !

Gabon: Steeve Ndong n’est plus procureur de la République de Libreville !

Ecouter cet article


A l’issue du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) qui s’est tenu ce mardi 3 juillet 2018, le procureur de la République près le tribunal judiciaire de première instance de Libreville, Steeve Ndong Essame Ndong, a été nommé avocat général près la Cour d’appel de Libreville. Il a été remplacé par Olivier Nzaou.

Nommé en 2015, Steeve Ndong Essame Ndong aura passé quasiment trois ans au poste de procureur de la République près le tribunal judiciaire de première instance de Libreville. Une période durant laquelle il a essuyé toutes sortes de critiques concernant son travail jugé “lamentable” pour l’opinion. Réagissant à la demande de libération de l’ancien ministre Etienne Dieudonné Ngoubou, formulée par le groupe de travail de l’ONU sur la détention arbitraire, le désormais ancien procureur de Libreville avait répondu: «C’est un avis orienté. M. Ngoubou n’est pas victime d’une détention arbitraire».

Les justiciables retiendront du passage de Steeve Ndong Essame Ndong au parquet de la République de Libreville, la recrudescence de la délinquance dans les quartiers, notamment chez les mineurs avec la propagation de la consommation des Cobolos et le silence qu’il a gardé sur les disparitions des jeunes de l’opposition proches de Jean Ping, Stempy Obame, Alain Mbella Obame et Armel Mouendou qui sont toujours recherchés par leurs familles.

Le nouveau procureur de Libreville quant à lui, n’est pas méconnu du grand public, substitut du procureur général près la Cour d’appel d’Oyem, avant sa nomination, Olivier Nzaou était l’un des magistrats affectés au sein de l’éphémère Tribunal spécial chargé de la répression de la délinquance financière et économique présidé par Sidonie Flore Ouwé. Il aura la lourde charge de mettre en oeuvre les orientations formulées par le président du Conseil supérieur de la magistrature aux présidents des cours et tribunaux et nécessaires à une bonne administration de la justice.

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Enami Shop