samedi,19 septembre 2020
Accueil Derniers articles Gabon : sous mandat de dépôt après avoir fait du pain aux...

Gabon : sous mandat de dépôt après avoir fait du pain aux kobolo à son ami gardé à vue

Chepha Ona Ntougou n’osera plus faire le malin de toute sa vie devant les agents de forces de l’ordre. Et pour cause, le jeune homme de 20 ans aurait tenté de dissimuler des comprimés de tramadol dans un sandwich qu’il apportait à son ami en garde à vue à l’antenne provinciale de la Direction générale des Contre-Ingérences et de la Sécurité militaire d’Oyem avant d’être rattrapé par sa stupidité, rapporte notre confrère de L’Union. 

Il était allé soutenir son ami en garde à vue au B2 d’Oyem mais c’est lui qui se retrouve en détention préventive à la prison centrale de cette localité. Tel est la mésaventure vécue par Chepha Ona Ntougou, élève âgé de 20 ans seulement. Selon notre confrère de L’Union, le jour de l’incident, le jeune homme serait venu rendre visite  à son ami. C’est alors que des agents l’auraient motivé à apporter à manger et à boire à ce dernier abandonné des siens lassés par ses déboires judiciaires. 

Après avoir fait des courses, Chepha Ona Ntougou revient avec une bouteille d’eau et un sandwich. Ne pouvant les remettre à son ami sans contrôle préalable, il sera fouillé. Seulement, en ouvrant le morceau de pain, les agents auraient découvert des comprimés soigneusement dissimulés entre les morceaux de viande. Dans la foulée, le jeune homme est interpellé. 

Interrogé sur son délit, il avouera avoir tenté de dissimuler ces comprimés pour permettre à son ami de trouver le sommeil. Pressé par les agents, il avouera que lesdits médicaments étaient des anti-douleurs et psychotropes de type Tramadol trivialement appelés  « kobolos ». Il n’en fallait pas plus pour que le parquet soit informé. 

Déféré devant le procureur d’Oyem Rodrigue Ondo Mfoumou, le jeune délinquant sera auditionné puis placé en mandat de dépôt en attendant de passer à la barre afin de répondre des faits qui lui sont reprochés. Doit-on rappeler que la consommation et surtout la commercialisation de stupéfiants est un délit. L’élève du Lycée privé Edzang Ondo dans le 2e arrondissement de la ville d’Oyem apprendra nécessairement de ses erreurs et ce, derrière les barreaux. 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Street 103 Gabon Gmt