Gabon: soupçons de détournements des frais de scolarité

Francis Nkea © D.R

Le 25 septembre dernier, le ministre d’Etat en charge de l’Education nationale, Francis Nkea Ndzigue, avait pris la décision d’augmenter les frais de scolarité dans les établissements primaires et secondaires. Cependant, de nombreux responsables d’écoles, collèges et lycées dénoncent un usage détourné de cet argent, comme le rapporte le journal Moutouki dans sa parution du jeudi 22 novembre 2018.

Le ministère de l’Education nationale avait en septembre dernier, augmenté les frais de scolarité, qui s’élèvent désormais à 3 000 Fcfa par élève au pré-primaire, 5 000 Fcfa au primaire et 10 000 Fcfa au secondaire, dans l’optique de pallier les problèmes d’entretien et de sécurisation des établissements scolaires et d’organisation des activités socio-éducatives. Problème, il semblerait que les orientations données par Francis Nkea Ndzigue ne soient pas respectées. Toutes choses qui ont conduit nos confrères à se poser la question de la destination finale de cet argent.

Selon nos confrères, les chefs de circonscriptions scolaires qui ont décidé de faire fi des instructions de Francis Nkea Ndzigue en demandant aux directeurs d’écoles de leur faire parvenir les sommes perçues sans note écrite ni tout autre document  justificatif.

En agissant de la sorte, les indélicats semblent ignorer que l’administration est écrite et non verbale, que cette façon de faire pourrait engager leur responsabilité devant leur hiérarchie ainsi que devant les juridictions administratives et répressives.    

Pour faire la lumière sur cette affaire, il serait judicieux que le ministre de l’Education nationale fasse un audit des frais de scolarité versés par les apprenants et que les responsables de circonscriptions scolaires reconnus coupables de détournements de fonds soient véritablement sanctionnés.     

Laissez votre commentaire