jeudi,24 septembre 2020
Accueil A La Une Gabon: Sosthène Ossoungou attendu sur le terrain de l’assainissement des finances publiques

Gabon: Sosthène Ossoungou attendu sur le terrain de l’assainissement des finances publiques

Ancien directeur général de la comptabilité publique et du trésor (DGCPT) et ministre délégué à l’Economie et aux Finances, Sosthène Ossoungou Ndimbangoye va devoir rapidement prouver qu’il est l’homme de la situation. Dans ce gouvernement Ossouka Raponda présenté comme la « combinaison gagnante » et dont la mission première est de « relancer l’économie », le nouveau ministre du Budget et des Comptes publics, est très attendu.

« J’ai l’intime conviction, qu’ensemble, dans un esprit de complémentarité de nos deux départements, de la nécessaire synergie et de cohérence dans l’action publique, nous pourrons relever les défis les plus redoutables auxquels est confronté notre pays». C’est en ces mots que l’actuel ministre du Budget et des Comptes publics Sosthène Ossoungou Ndimbangoye a planté le décor concernant la mission qui vient de lui être assignée.

En effet, ancien directeur général de la Comptabilité publique et du trésor (DGCPT) et plus récemment ministre délégué à l’Économie et aux Finances, Sosthène Ossoungou aura désormais la lourde tâche de gérer une « optimisation des finances publiques » qui pose question depuis de nombreuses années, au regard notamment de l’évolution considérable des dépenses liées à la masse salariale passés de 412,4 milliards de FCFA en 2010 à près de 700 milliards de FCFA en 2020. 

Cette mission, nécessitera la prise de décisions courageuses et fortes dans un contexte de tensions budgétaires excessives. Devant obligatoirement s’appesantir sur la stabilisation des finances publiques, Sosthène Ossoungou aura donc la lourde charge d’assurer la maîtrise de la dépense publique. Pas une mince affaire au regard du gap de plus de 400 milliards de FCFA existant entre les recettes et les dépenses dans la loi de finances rectificative (LFR) récemment promulguée. 

Par ailleurs, aux côtés de l’économiste et chef du gouvernement Rose Christiane Ossouka Raponda et de l’ancien ministre du Budget Jean Marie Ogandaga, il devra contribuer à la « relance de l’économie » et la crédibilité du Gabon à l’égard des investisseurs. Une relance dont le point de départ se situe autour du niveau de croissance, qui selon les prévisions pessimistes de la BAD devrait être de -7,5% en 2020.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Ladji Nze Diakitéhttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Street 103 Gabon Gmt