mardi,22 septembre 2020
Accueil Derniers articles Gabon : Sobraga et Namé recycling en «collabor’acteur» de la lutte contre...

Gabon : Sobraga et Namé recycling en «collabor’acteur» de la lutte contre les déchets plastiques

Considéré comme la plus engagée des brasseries du groupe Castel en matière de responsabilité sociétale, la Société des brasseries du Gabon (Sobraga) vient une nouvelle fois de mettre en exergue son engagement. Ainsi, présenté ce jeudi aux côtés du Haut-Commissariat à l’environnement et au cadre de vie (HCECV) et de Namé Recycling, la brasserie a organisé une table ronde sur la mise en place d’une économie circulaire.

Avec pour ambition de promouvoir une économie circulaire en donnant une seconde vie aux déchets plastiques, tout en réduisant la pollution plastique et en apportant des opportunités économiques, Namé Recycling est en passe de devenir un acteur majeur d’une industrie qui a le vent en poupe sur le continent. Engagé aux côtés de la Société des brasseries du Gabon (Sobraga) et du Haut-Commissariat à l’environnement et au cadre de vie (HCECV), le centre de recyclage a organisé ce jeudi à Libreville, une table  ronde sur la mise en place d’une économie circulaire.

En effet, cette rencontre qui avait pour objectif d’alimenter la réflexion et de la porter vers la mise en place de mécanismes concrets, visant à impulser une réelle dynamique de croissance durable dans ce secteur à fort potentiel, a permis d’édifier les acteurs sur les potentiels retombées. Rappelant que « le Gabon doit s’y mettre pour avoir des opportunités au niveau environnemental, social et économique », Thomas Poelmans expert engagé dans la voie du développement durable, a insisté sur « l’importance de réunir les acteurs dans les secteurs public et privé pour arriver à une collecte, un tri et un recyclage des déchets pour valoriser les matières premières ».

Dans le même ordre d’idées, Rostand Ndong Allogo expert gabonais rattaché au HCECV, a rappelé que « l’ambition du Haut-commissariat, c’est de faire un diagnostic de la situation existante, identifier des acteurs, connaître l’organisation de la filière et son fonctionnement ». Pour sa part, Jocelyne Edzo Nkili directrice QHSE de Sobraga, a rappelé que « l’intérêt du recyclage à grande échelle » tout en rappelant « qu’en en interne tout ce qui est produit par Sobraga comme déchets était recyclé ». 

Avec pas moins de 242 millions de tonnes de déchets plastiques produites en moyenne depuis quelques années dans le monde pour un business qui pourrait peser jusqu’à 175 milliards d’euros selon la Banque Mondiale, l’industrie de recyclage au Gabon pourrait avoir un triple impact, à savoir réduire la pollution liée aux déchets, créer des emplois et donc par ricochet de la valeur. 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Ladji Nze Diakitéhttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Street 103 Gabon Gmt