Gabon: la SNI accueille son nouveau PCA et décline ses ambitions

Le ministre délégué auprès du ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et du Logement Jean-Marie Obame Ondo et le PCA de la SNI Augustin Ndong © D.R

Ce jeudi 14 mars la Société nationale immobilière (SNI) a tenu un Conseil d’Administration ce à son siège sis à Likouala. Il était question lors de cette séance qui a vu la présence du ministre délégué auprès du ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et du Logement Jean-Marie Obame Ondo de procéder à  l’installation du nouveau président du Conseil d’administration nommé lors du Conseil des ministres du 26 février 2019.



Ce Conseil d’administration s’inscrit dans le cadre du respect des textes de l’Ohada qui prévoient qu’un organisme tel que la Société nationale immobilière puisse entériner les décisions du Conseil des ministres. Il était également question d’évoquer plusieurs sujets qui touchent le fonction de l’entreprise mais aussi revenir sur la décision gouvernementale de procéder à la fusion absorption entre la fusion-absorption de la Société nationale de logements sociaux (SNLS) par la SNI.

Le ministre délégué auprès du ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et du Logement Jean-Marie Obame qui a procédé à l’installation du nouveau PCA en l’occurrence Augustin Ndong n’a pas manqué de rappeler aux responsable leur rôle dans la concrétisation de la politique gouvernementale en matière de logement. Il a d’ailleurs déploré que depuis plusieurs années, des moyens colossaux ont été alloués dans ce domaine mais que les résultats sont toujours attendus par les populations.

S’exprimant au terme de cette cérémonie, Augustin Ndong a décliné sa volonté de participer activement à la dynamique impulsée par l’actuel directeur général Hermann Kamonomono notamment sur la question de la relance des chantiers en arrêt. Revenant sur la question de la fusion entre la Snls et la Sni bien qu’il a regretté le retard pris dans cette opération il a rassuré qu’en a son aboutissement. « Je peux vous assurer que dans les jours qui viennent les lignes commenceront à bouger », a-t-il affirmé.  

 

 

Laissez votre commentaire