Gabon: les signataires de l’«Appel à Agir» reçus par des diplomates européens

Les signataires de l’«Appel à Agir» © GMT

Après avoir rencontré plusieurs personnalités gabonaises, la plateforme « Appel à Agir » a été reçue par les ambassadeurs de l’Union européenne (UE) et les Etats-membres. Les représentants de l’organisation internationale ont remercié les dix pour leur démarche et réaffirmé leur volonté d’accompagner le Gabon dans la recherche des solutions de sortie de crise tout en préservant la paix et la stabilité du pays.



Lancée le 28 février dernier à la Chambre de commerce de Libreville, la plateforme « Appel à Agir » continue son bonhomme de chemin. Après les personnalités politiques et les acteurs de la société civile gabonaise, les dix ont rencontré la délégation de l’Union européenne ce mardi 19 mars, afin de leur faire l’économie de leur démarche.

En prenant la parole devant les représentants de l’Union européenne au Gabon, Jean gaspard Ntoutoume Ayi, porte-parole circonstanciel de la plafetorme citoyenne, leur a rappelé qu’ils  « sont un groupe de citoyens gabonais, réunis pour interpeller l’opinion publique sur la situation atypique dans laquelle se trouve le pays depuis le 24 octobre 2018 », lit-on dans un communiqué.

Dans la même foulée et après avoir rappelé à leurs hôtes le bien-fondé de leur démarche, les dix compatriotes ont remis un mémorandum résumant la situation gabonaise afin de leur permettre d’avoir une meilleure compréhension de l’action qu’ils mènent actuellement à travers la capitale.

Ce document devrait permettre aux ambassadeurs accrédités au Gabon « d’alerter la communauté internationale sur la grave crise que traverse le pays et qui constitue autant une menace sérieuse pour la stabilité qu’une source d’insécurité juridique pour les acteurs de la coopération internationale », clament les dix.

Pour leur part, les représentants de l’UE parmi lesquels l’ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne, l’ambassadeur d’Italie, le Premier conseiller de l’ambassade de France, le Premier conseiller de l’ambassade d’Italie, ainsi que le chargé d’affaires de la Délégation de l’Union européenne ont marqué leur intérêt à la démarche des dix et réaffirmé leur volonté d’accompagner le Gabon dans toutes les solutions qui permettraient une sortie de crise.

« Ils nous ont confirmé l’attention qu’ils accordaient à la situation que traverse notre pays. Ils ont conclu en nous renouvelant leur entière disponibilité à se porter aux côtés du Gabon et des Gabonais pour accompagner toutes les solutions qui permettraient de sortir de cette crise en préservant la paix et la stabilité du pays », précise le communiqué.

Laissez votre commentaire