Gabon: «Shatta Wale» poignarde mortellement Edwin Absalom à Akournam

Gabon Gabonmediatime 13 (1)
Le présumé meurtrier Guy Phely Tapoyo alias « Shatta Wale » © D.R.

Guy Phely Tapoyo alias « Shatta Wale » âgé de 21 ans a poignardé mortellement, dans la nuit du jeudi 27 au vendredi 28 juin dernier, Edwin Absalom Okoudji à Akournam dans la Commune d’Owendo. A l’origine de cet énième drame, une affaire de jalousie qui aurait poussé le premier cité à faire passer de vie à trépas son adversaire. 

GABON LIBREVILLE

Il ne se passe plus un mois sans que des cas d’agression à l’arme blanche ne viennent endeuiller des familles gabonaises. Ces violences sont le fait de jeunes hommes ou femmes qui agissent très souvent sous l’emprise de l’alcool ou d’autres drogues telles que le Tramadol encore appelé « kobolo ». C’est le cas du dénommé  Shatta Wale qui a poignardé sans remord le jeune Edwin Absalom Okoudji. 

Les faits se déroulent au quartier Akournam dans le deuxième arrondissement d’Owendo.  Selon des témoins présents sur les lieux du drame dont le témoignage a été recueilli par le quotidien L’Union, le présumé délinquant a posé son acte après avoir surpris le jeune Okoudji en train de « draguer sa meuf ». Dans un excès de jalousie sans précédent, il aurait assené quatre coups de couteau à la victime qui, malheureusement décédera des suites de ses blessures. 

Conscient d’avoir commis l’irréparable, Shatta Wale prendra la poudre d’escampette avant d’être rattrapé le lendemain par les éléments de la police judiciaire. Cet énième crime pose une fois encore le problème de l’oisiveté et du chômage chez les jeunes, mais aussi et surtout la consommation d’alcool et de stupéfiants. Si rien n’est fait, il ne serait pas surprenant d’assister à une propension de ce phénomène dit « de mode » dans notre pays. 

Sabine Kassa

Laissez votre commentaire