dimanche,29 novembre 2020
Accueil A La Une Gabon: Serge William Akassaga sensibilise les commerçants sur l'utilisation des espaces communaux

Gabon: Serge William Akassaga sensibilise les commerçants sur l’utilisation des espaces communaux

C’est ce mardi 27 octobre 2020 que le maire intérimaire de la commune de Libreville Serge William Akassaga a sillonné les artères du 1er arrondissement de ladite commune. Une opération qui a consisté pour l’édile de la capitale à interpeller les opérateurs économiques sur le respect du domaine communal transformé depuis un temps en dépotoir avec comme conséquence le rétrécissement des passages piétons et même de la boue réservée aux véhicules. À cet effet, un délai d’une semaine leur a été donné pour regagner les marchés disponibles en attendant ceux en construction.

« Enseigner c’est répéter », rappelle une célèbre maxime dans le monde de l’éducation. Il en va de même lorsqu’on est en charge d’une administration publique telle que la municipalité. C’est la réalité qu’est désormais contraint d’intégrer le maire de la commune de Libreville par intérim. En effet, si par le passé des opérations « Libérez les trottoirs » ont été menées par ses prédécesseurs, Serge William Akassaga semble désormais rompu à la tâche. D’ailleurs, l’édile de Libreville a procédé ce mardi 27 octobre 2020, à une opération de sensibilisation pour la libération des espaces communaux auprès des commerçants du 1er arrondissement.

De l’entrée derrière l’Ecole normale à l’échangeur des Charbonnages, en passant par Derrière la prison et Bas de Gué-Gué, l’importante délégation de la mairie de Libreville a passé au crible les innombrables violations du domaine public par des acteurs économiques qui foulent très souvent aux pieds les mesures de sécurité et de salubrité des espaces communaux. À cet effet, Serge William Akassaga accompagné du maire de ladite circonscription territoriale ainsi que d’autres maires d’arrondissements voisins, a, tour à tour, échangé avec les administrés. Une campagne d’information qui a permis à certains commerçants d’être édifiés sur leurs limites dans l’exercice de leur activité.

Au terme de ce long périple indispensable, Serge William Akassaga a rappelé l’intérêt d’une telle action. « Il était nécessaire de rappeler aux uns et autres, la nécessité de s’inscrire dans l’observance stricte des dispositions réglementaires. Ce qui a été fait. […] Il était important dans le strict respect des compatriotes qui sont dans ce secteur d’activité de les informer », a-t-il déclaré. Avant de poursuivre en déplorant l’attitude peu participative de certains compatriotes.

« Nous faisons les mêmes constats qu’en 2009 lors de notre tournée avec le chef de l’État Ali Bongo Ondimba. Il y a comme une sorte de désobéissance civile. Vous constatez que les poteaux électriques sont embrigadés, tout comme les compteurs de la Seeg. Libreville est devenu un grand marché à ciel ouvert. Nous devons cesser avec cet état d’esprit qui ne cadre pas avec l’aspiration que nous avons de voir notre ville attrayante et rayonnante », a conclu Serge William Akassaga.

Il s’agit d’une opération de sensibilisation qui se déroulera sur deux semaines à compter de ce jour. Dès la semaine prochaine, elle sera menée par les maires d’arrondissements au sein de leurs circonscriptions territoriales respectives. Pour l’heure, l’édile de Libreville a simplement ordonné la libération des trottoirs dans un délai d’une semaine. À ce propos, les autorités municipales ont précisé que les vendeuses de produits frais ne sont pas concernées. Elles devront juste se mettre à des distances réglementaires. Le tout en attendant que le nouveau marché qui sera situé non loin du centre commercial ABC Mall, soit mis en service. Un ambitieux projet qui permettra d’accompagner ces commerçants qui ne veulent que continuer à subvenir à leurs besoins en exerçant leur activité.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion