mercredi,28 octobre 2020
Accueil Derniers articles Gabon: Séraphin Ndaot fait exclure du PDS son vice président Pono Opape

Gabon: Séraphin Ndaot fait exclure du PDS son vice président Pono Opape

L’opinion avait vent de leur relation désormais conflictuelle. On les savait à couteaux tirés et opposés sur certains sujets relatifs à la vie de leur famille politique, celui du Parti pour le développement et la solidarité sociale (PDS). Il semblerait que les rivalités opposant le président Séraphin Ndaot Rembongo et son désormais ex vice-président Joël Pono Opape étaient encore plus acerbes qu’on le percevait. L’actuel président du Conseil national de la Démocratie (CND) vient en effet d’exclure Joël Pono Opape pour manque de discipline et respect envers sa hiérarchie.  

La sanction est tombée au terme de la session disciplinaire du Conseil exécutif du Parti pour le développement et la solidarité sociale (PDS), tenue le 10 octobre. Un conseil qui a débouché sur l’exclusion pure et simple de Joël Pono Opape ancien Vice-président du Parti pour le développement et la solidarité sociale. Il est reproché à l’ancien membre du gouvernement un certain nombre de faits. « Joël Pono Opape est accusé de manque de discipline et de respect envers la hiérarchie,  conforment aux statuts du parti » a-t-on pu lire chez nos confrères de Gabonreview. 

A ce fait principal viennent se greffer, d’autres comme le « le non-versement des cotisations et son retrait des activités politiques ». Un reproche que Pono Opape avait battu en brèche en brandissant pendant son audition l’article 34 du règlement intérieur qui le dispense, selon lui, des cotisations en raison du fait qu’il a « mis gracieusement, avec charges payées, un local qui sert de siège au 2e arrondissement » à Port-Gentil. 

L’ancien ministre de de la Réforme de l’Etat s’est par contre insurgé contre un ensemble de faits. Joël Pono Opape trouve inexplicable « la non-tenue du congrès qui, conformément à l’article 5 des statuts et règlement du parti, devrait déboucher sur le passage de témoin entre Séraphin Ndaot et un nouveau président ». Une préoccupation à laquelle, venait s’adjoindre celle de l’affectation prise par les fonds offerts à Séraphin Ndaot pour battre la campagne d’Ali Bongo Ondimba, lors de la présidentielle de 2016. 

C’est certainement en raison de ces différentes sorties que l’ancien vice président du Parti pour le développement et la solidarité sociale a été sans ménagement exclu du parti qu’il a servi, on le présume, avec loyauté. 

 

Laissez votre commentaire

Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion