mercredi,8 décembre 2021
AccueilA La UneGabon : Séraphin Moundounga mouillé dans l’attribution fantaisiste de marchés à Aurélie...

Gabon : Séraphin Moundounga mouillé dans l’attribution fantaisiste de marchés à Aurélie Ntoutoume ?

Ecouter cet article

On en sait un peu plus sur l’arrestation du secrétaire générale du ministère des Transports, de l’Equipement, des Infrastructures et de l’Habitat Aurelie Ntoutoume Obame, placé en garde à vue depuis quelques jours à la Direction générale des recherches (DGR). Selon des informations relayées ce vendredi 17 janvier 2020 par le quotidien L’Union, cette dernière serait soupçonnée de détournements de fonds publics, fraude et  racket des sociétés avec pour facilitateur l’ancien ministre de l’Education nationale Séraphin Moundounga. 

Nommée secrétaire général du ministère des Transports, de l’Équipement, des Infrastructures et de l’Habitat le 13 juin 2019, Aurélie Ntoutoume Obame serait empêtrée dans des affaires de détournement de fonds publics attribués à l’Éducation nationale. Cette dernière se serait vu attribuer, de gré à gré, plusieurs marchés dans le cadre de projets prioritaires lancés par le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba en 2010.

A la surprise générale, on apprend que c’est le ministre de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur de l’époque, Séraphin Moundounga, maître d’ouvrage desdits projets,qui aurait décidé de l’octroi desdits marchés, en violation flagrante de toutes les procédures d’attribution de marchés publics au Gabon, à des sociétés appartenant à Aurélie Ntoutoume Obame, avec qui il aurait un enfant. Pour ce faire, il aurait instruit le directeur général du Patrimoine et des équipements (DGPE) du ministère de l’Éducation nationale d’alors, Simplice Mouango Bounguenza de faciliter lesdites transactions. , pour contacter sa concubine afin de lui attribuer, de gré à gré, plusieurs marchés. 

Ce sont donc près de de 8 milliards de FCFA de marchés qui seraient revenus à Aurélie Ntoutoume Obame. Pis le directeur général du Patrimoine et des équipements du ministère de l’Éducation nationale de l’époque ne se serait pas embarrassé de certifier « le service fait » et délivrer des « vrais faux PV de réception des Travaux et valider les paiements » alors que les travaux n’avaient pas été réalisés. Il s’agit notamment des aires de jeux du lycée de Lastourville, l’amphithéâtre, les salles de classe et les voies de l’Université et même le fameux « bunker », détruit il y a peu sur instruction du premier ministre Julien Nkoghe Bekale. 

Des faits pour le moins graves qui ont contraint la justice à s’intéresser à Aurélie Ntoutoume Obame qui d’ailleurs était passée maître dans l’art de snober la justice malgré de multiples convocations. Cette dernière sera donc présentée ce vendredi 17 janvier 2020 devant le procureur de la République près le tribunal de première instance de Libreville.  

Contacté par Gabon Media Time, Séraphin Moundounga ex-ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique de 2010 à 2014, puis ministre de la Justice, Garde des sceaux et second vice-Premier ministre de 2014 à 2016 a promis ragir dans les plus brefs délais. Nous y reviendrons. 

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop