Gabon: le secteur aérien poursuit sa chute

L'Aeroport de Libreville © Gabonactu

Selon les données compilées du ministère de l’Économie, le secteur du transport aérien continue d’afficher des performances moroses au premier trimestre. Ainsi, après les mauvaises performances enregistrées en 2016 et 2017, l’année 2018 ne devrait pas être celle du sursaut pour ce secteur qui a vu les mouvements commerciaux des avions se contracter de près de 30% au premier trimestre.

C’est ce qui ressort de la dernière note de conjoncture fournie par les équipes du ministère de l’Économie. Le secteur du transport aérien continue sa chute vertigineuse qui dure depuis un peu plus de deux ans avec des performances qui ne cessent de décevoir. On note par exemple une chute de 29,9% des mouvements commerciaux des avions.

En effet, cette chute des mouvements commerciaux qui s’est traduite par des rotations de l’ordre de 3984 au premier trimestre, a été l’un des principaux facteurs de cette situation. Causée en partie par la cessation d’activités des compagnies Afric Aviation et South African Airways couplée au repli des ventes de billets de Royal Air Maroc, la situation pourrait davantage se détériorer.

Marquée également par la baisse de 15,9% du nombre de passagers transportés par voie aérienne qui s’est situé à 174 942 personnes, et par le recul de 0,8% du fret causé par une faible demande, la situation du transport aérien est pour l’heure délicate.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire