Gabon: la SCG-Ré au chevet de l’École nationale pour enfants déficients auditifs

Le DG adjoint de la SCG-Ré Mawi Judicaël et le secretaire général adjoint du ministère des Affaires sociales et de la Solidarité Nadine Obiang avec l'un des élève d'Eneda © D.R

L’École nationale pour enfants déficients auditifs (Eneda) a été l’hôte ce mercredi 19 décembre de la Société commerciale gabonaise de réassurance (SCG-Ré). Il était question pour les responsables de cet établissement d’assurance de procéder à la remise d’un don en matériels didactiques au bénéfice de ces enfants vivant avec un handicap.

C’est conduite par le directeur général adjoint de la SCG-Ré, Mawi Judicaël que la délégation de cette entreprise d’assurance a tenu à répondre à l’appel à la solidarité lancé récemment par   l’École nationale pour enfants déficients auditifs. Cette action rentre dans le cadre de ses activités de responsabilité sociétale et a pour objectif de participer de manière efficiente à l’amélioration des conditions d’apprentissage des apprenants de cette société.

Pour l’occasion, la dotation de la Société commerciale gabonaise de réassurance a été réceptionnée par la secrétaire générale adjointe du ministère des Affaires sociales et de la Solidarité Nadine Obiang. Cette dernière n’a d’ailleurs pas manqué de saluer ce geste qui vient un temps soit peu en soutien à la politique d’insertion des jeunes vivant avec un handicap prônée par les plus hautes autorités en tête desquelles le Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba.

Tout en rassurant les bienfaiteurs de la bonne utilisation de ce matériel didactique, elle a espéré par la suite que ce type d’action se pérennise par l’implication d’autres entreprises. « Nous avons besoin de la main-forte des opérateurs économiques, des citoyens de bon cœur qui peuvent venir apporter un plus », a-t-elle déclaré.

« La SCG-Ré tenait comme elle le fait chaque année à donner du sourire et de la joie à d’autres compatriotes qui souvent n’ont pas cette chance, soit d’être accompagnés, soit qui n’ont pas la chance de bénéficier aujourd’hui des possibilités qui sont les nôtres», a déclaré le directeur général adjoint de la SCG-Ré. «Dans cet élan, nous avons choisi cette année de venir à l’école nationale des enfants déficients auditifs », a indiqué le directeur général adjoint de la SCG-Ré  Mawi Judicaël.

Laissez votre commentaire