mercredi,5 août 2020
Accueil Derniers articles Gabon: Ropivia épinglé sur la disparition de 4 bus Hiace à l’UOB

Gabon: Ropivia épinglé sur la disparition de 4 bus Hiace à l’UOB

Après être passé aux aveux dans l’affaire du détournement de près de 7 milliards FCFA issus des recettes des inscriptions à l’Université Omar Bongo (UOB) entre 2014 et 2020, Marc-Louis Ropivia aurait admis être impliqué dans la disparition de 4 bus de type HIACE. Selon une source proche du ministère de la Lutte contre la corruption dont émane la plainte qui a conduit à l’ouverture d’une enquête par le parquet, les premiers éléments révèlent que l’ancien recteur aurait reconnu avoir monté un stratagème visant à faire croire que lesdits véhicules étaient réformés afin de se les partager avec son secrétaire général. 

Global Media Time Gifpx

On en sait un peu plus sur la disparition pour le moins inexpliquée de 4 véhicules de transport du personnel de marque Toyota type Hiace à l’UOB. Une affaire qui était endormie malgré la demande d’audit faite par le coordinateur des Affaires présidentielles Noureddin Bongo Valentin au mois de Février dernier. Selon une source proche du ministre de la lutte contre la corruption Francis Nkea Ndzigue qui a incité le parquet à ouvrir une enquête sur le fait susmentionné, le recteur sortant serait passé aux aveux durant son audition à la police judiciaire. 

Face aux preuves accablantes, Marc-Louis Ropivia aurait avoué que les bus ont été enlevés de l’UOB sous son ordre. D’ailleurs un communiqué retrouvé confirme que deux décisions avaient été prises respectivement par le secrétaire général sortant Dieudonné Robert Obanga autorisant l’enlèvement des véhicules Toyota Hiace immatriculé 184 L 027 et Toyota coaster immatriculé 184 L 297 en août 2016 et par le recteur Marc Louis Ropivia pour la même opération en juillet 2019 pour l’enlèvement des véhicules Toyota Coaster immatriculé 181 N 169 et 184 L 717. Lesdits véhicules devaient être conduits dans un garage pour réparation. 

Mais la suite est connue de tous, les 4 bus s’étaient volatilisés suscitant des remous au sein de l’administration et des syndicats qui s’interrogeaient sur l’opacité qui entoure cette affaire. D’autant plus que les garages dont les numéros sont mentionnés sur la note d’information, n’existeraient finalement pas. Gabon Media Time a particulièrement tenté de joindre les responsables desdits garages sur la base des numéros que le recteur avait communiqués. À ce propos, le professeur émérite de géographie par ailleurs recteur démissionnaire de l’UOB aurait révélé qu’il ne s’agissait que d’une supercherie mise en place pour s’approprier lesdits bus. 

Un stratagème bien huilé par les deux premières autorités de l’alma mater des universités au Gabon. Puisque Dieudonné Robert Obanga et Marc-Louis Ropivia respectivement secrétaire général et recteur auraient simulé une procédure de déclassement des véhicules administratifs  en circulation depuis 7 ans et plus pour le compte de l’UOB. Seulement, aucune trace d’une telle démarche n’a été retrouvée. Dos au mur le sexagénaire n’aurait eu d’autre choix que de faire son mea culpa. Notre source précise également que le principal mis en cause a déjà restitué les 4 véhicules recherchés.

Laissez votre commentaire

Mouss Gmt
Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Street 103 Gabon Gmt