dimanche,5 février 2023
WEB_BICIG_12-14_CréditFêteÀLaCarte_729x94px
AccueilA La UneGabon: Roger Owono Mba table sur «un taux de croissance de 5%...

Gabon: Roger Owono Mba table sur «un taux de croissance de 5% en 2020»

Ecouter cet article

Au cours d’une interview accordée à l’hebdomadaire Jeune Afrique, le ministre de l’Economie, des Finances, et des Solidarités Nationales Roger Owono Mba a livré son analyse de la situation économique du pays. Entre autres sujets évoqués, la situation de la croissance économique du pays, qui selon lui devrait atteindre « un taux de croissance de 5% en 2020 ». 

Crise sociale, recettes pétrolières en berne, climat des affaires en décrépitude, dette publique à plus de 60% du Produit Intérieur Brut (PIB), recettes hors pétrole inférieures à 13%, proportion de Gabonais économiquement faibles en hausse, les sujets brûlants sont légion pour celui qui est aujourd’hui bien plus qu’un ministre de la dépense.

En effet, nommé le 10 juin dernier au poste hautement stratégique de ministre de l’Economie, des Finances et des Solidarités nationales, Roger Owono Mba est incontestablement le grand gagnant d’un des derniers conseils des ministres. Conscient de cette situation, celui qui est désormais « le grand argentier » du pays, a répondu aux questions de l’hebdomadaire Jeune Afrique, lors de son séjour parisien. 

Sur les questions liées à la crise économique que traverse le pays, Owono Mba a indiqué que « le gouvernement a impulsé des réformes importantes », avant de souligner que même si « tout n’est pas parfait, nous en commençons à ressentir les effets ». Sur ce dernier point notamment, il est difficile d’en mesurer l’impact, puisque le taux d’inflation couplé au pouvoir d’achat en berne des ménages et aux nombreuses taxes qui leurs sont imposées, constituent un facteur bloquant pour l’épanouissement des populations. 

Reconnaissant néanmoins que « la croissance économique est en deçà de ce qu’ils espéraient », le membre du gouvernement s’est voulu pour le moins rassurant, en indiquant que « les choses évoluent positivement et que le taux de croissance devrait être de 5% en 2020 ». Pour ce qui est de la situation préoccupante de la dette, le « grand argentier » a évoqué la perspective « de renégocier les dettes existantes pour les rendre plus soutenables».

Henriette Lembet
Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x