mardi,22 septembre 2020
Accueil Derniers articles Gabon : risque de coupure de route sur l’axe Franceville - Okondja

Gabon : risque de coupure de route sur l’axe Franceville – Okondja

L’isolement, c’est le risque que courent les populations de l’axe Franceville-Okondja, dont la route est dans un état si piteux qu’elle tend dangereusement à s’effondrer et à se couper. Un risque encore plus grandissant à l’heure où avec la recrudescence des pluies torrentielles, l’éventualité d’une telle possibilité est de plus en plus certaine.    

La problématique des axes routiers au Gabon depuis plusieurs années, encore plus depuis 10 ans, est au coeur des préoccupations des populations car victimes de ces tronçons de l’arrière pays dégradés et parfois totalement impraticables. En témoigne tout ce capharnaüm autour de l’axe Nkok – Ntoum – Kango, qui en dépit de plusieurs lancements de travaux, demeure encore un calvaire pour les usagers de la route habitués de ce tronçon routier.  

Lire aussi : Gabon : énième lancement des travaux de l’axe Nkok-Ntoum-Kango 

Ce mal endémique des routes gabonaises qui continue de faire des dégâts considérables vient de frapper de plein fouet le tronçon Okondja Alanga, une route pourtant bitumée qui se dégrade, se casse et s’affaisse dangereusement au gré des pluies, des érosions et autres glissements de terrain au grand dam des populations de cette contrée. Les autorités silencieuses pour le moment, n’ont peut être pas conscience de la gravité d’une telle situation. Pire, elles semblent ne pas porter un gros intérêt, au regard de l’état actuel de la route qui aurait dû les alerter dès les premiers signes de dégradation. 

Lire aussi :  Gabon : une pétition pour la modernisation du pont Nomba 

Que faut-il au ministre des Travaux publics pour mettre en branle ses services afin de résorber ce problème et de soulager les habitants de cette partie du sud-est du Gabon qui crient à l’abandon et à l’exclusion sociale ?  

Qu’attends Justin Ndoundagoye? Un drame? Pourquoi le gouvernement se plaît-il à agir à la hussarde après qu’un drame eut d’abord endeuillé des familles pour se résoudre à l’action quand on aurait pu l’éviter ? Pourquoi le gouvernement se plait à revêtir avec aise, l’habit du médecin après la mort alors qu’il a les capacités d’en être le médecin tout court ?  

Lire aussi : Gabon : le gouvernement annonce la réhabilitation du Pont Nomba dès ce 27 mars 

Rappelons nous que les travaux de sécurisation du pont Nomba dans la commune d’Owendo, n’avaient été effectifs qu’après qu’un énième drame eût ôté la vie à des compatriotes dont un jeune officier de l’armée gabonaise.  

Justin Ndoundangoye néo-ministre des Travaux publics, se trouve donc face à un nouvel écueil, en plus de celui de l’axe Nkok- Ntoum- Kango, trouver urgemment une issue pour le tronçon Franceville – Okondja, au risque de condamner à un péril certain les fils et filles de cette contrée.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Street 103 Gabon Gmt