lundi,21 septembre 2020
Accueil A La Une Gabon: risque de contamination à la covid-19 à la présidence de la...

Gabon: risque de contamination à la covid-19 à la présidence de la République ?

Le porte-parole de la présidence de la République Jessye Ella Ekogha a été testé positif à la covid-19, une information qu’il a lui même rendue publique par le biais d’une vidéo publiée sur son compte Twitter. Depuis, dans l’opinion, plusieurs personnes s’interrogent, la présidence de la République vat-elle être désinfectée et son personnel mis en quarantaine? Le Chef de l’Etat en personne vat-il être dépisté ? Jeune Afrique le célèbre média panafricain, annonce un confinement au palais du bord de mer suite à l’annonce de cette contamination. 

C’est pour des raisons de transparence mais surtout pour « sensibiliser les populations sur la nécessité d’aller massivement se faire dépister » que le porte-parole de la Présidence de la République Jessye Ella Ekogha a médiatisé le 15 juin dernier sa contamination à la covid-19. Selon le média panafricain Jeune Afrique,  « c’est un collaborateur du porte-parole qui a transmis le virus à ce proche de Noureddin Bongo Valentin, le coordinateur général des affaires présidentielles. Sitôt cette contamination avérée, Jessye Ella Ekogha s’est aussitôt confiné chez lui, d’où il continue de télétravailler », a-t-on pu lire. 

Cela dit, bien que républicaine et courageuse, la démarche du collaborateur du Président de la République fait le lit à une somme des interrogations soulevée en outre par l’opinion publique et la conscience sociale. Le collaborateur, cas à l’origine de la contamination at-il été en contact avec d’autres personnes ? Tous les cas contacts ont-il été repérés et dans la foulée soumis aux tests de dépistage ? La présidence a-t-elle pris toutes les dispositions pour protéger le Chef de l’Etat ? Va-t-il se faire dépister

Un ensemble de questions que Jeune Afrique a tenté d’apporter quelques éléments de réponses annonçant un « confinement général à la présidence de la  République ». S’agissant du président de la République, le même média affirme qu’un dispositif spécial aurait été érigé au palais du bord de mer dès l’aggravation de la pandémie au Gabon. « Des contrôles systématiques dès leur entrée, selon la technique du thermoflash et un second contrôle réalisé à l’étage où se situent les bureaux du numéro un gabonais. La présidence a en outre interdit à ses employés de se serrer la main et les encourage à éviter les contacts physiques ». 

Des mesures strictes mais résolument inefficaces qui n’auront pas évité la contamination d’un des plus proches collaborateurs du Chef de l’Etat, Jessye Ella Ekogha et qui portent en elles, le pessimisme des populations gabonaises. Sur la fiabilité et la capacité du dispositif mis en place pour protéger le numéro un gabonais au nom des intérêts hautement légitimes du peuple Gabonais et de leur droit constitutionnellement reconnu d’avoir un regard sur l’état de santé du président de la République. 

Jointe au téléphone par la Rédaction de Gabon Media Time, la cellule communication présidentielle a tenu à rassurer l’opinion. « Les mesures pour lutter contre la covid-19 existent à la présidence depuis le début de la pandémie. S’agissant de la situation du port-parole tous les cas contacts et les personnes avec qui il travaille sont placés en quarantaine. Pour ce qui est du confinement annoncé par Jeune Afrique, il n’en est rien car actuellement des personnes travaillent à la présidence », a-t-elle révélé.  

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Street 103 Gabon Gmt