Gabon: revendication de bons de caisse, jets de pierres et lacrymogènes

© D.R

La tension est loin d’être retombée du côté du ministère de la Fonction publique, où depuis quelques jours de nombreux fonctionnaires manifestent pour réclamer la mise à disposition de leurs bons de caisse. Ce mercredi 8 juillet la situation s’est envenimée lorsque que des milliers d’entre eux ont décidé de manifester désormais sur la voie publique en barricadant le Boulevard Triomphal Omar-Bongo.

Cette situation déplorable fait suite à l’opération de mise sous bon de caisse décidée par le gouvernement dans le cadre des mesures visant à réduire le train de vie de l’Etat et assainir les finances publiques. Ce sont donc près de 6 617 agents publics qui ne se seraient pas présentés pour retirer leurs bons de caisse selon le ministère de la Fonction publique. Des affirmations contredites semble-t-il par la manifestation observée ces derniers jours devant cette administration, où des milliers d’agents ont décidé de revendiquer leur dû.

Ce 8 août a d’ailleurs dégénéré en échauffourées avec les forces de sécurité qui ont fait usage des grenades assourdissantes pour disperser les grévistes. «Ce n’est pas de gaieté de cœur qu’on utilise ce matériel. L’objectif est que le bruit les disperse. On ne vise pas à faire du mal à qui que ce soit. Nous n’avons pas le choix. Ils bloquent la route et l’une de nos missions est de maintenir l’ordre et la sécurité. Voilà pourquoi on est intervenu», a déclaré un policier à nos confrères de Gabonreview.

Une situation pour le moins regrettable  qui empêche à ces milliers de Gabonais de rentrer en possession de leur salaire du mois de juillet. Du côté du ministère de la Fonction publique, on assure que la commission mise en place pour travailler sur le sujet est à pieds d’oeuvre et devrait envoyer les dossiers traités au niveau de la solde. «Ici nous traitons les recours introduits par les uns et les autres au cas par cas et c’est un travail fastidieux. Le traitement des dossiers suit donc son cours normal, nous avons terminé au niveau de notre ministère et les dossiers seront acheminés avant la fin de la semaine au niveau de la solde», nous a confié un responsable du ministère de la Fonction publique joint au téléphone.

Il a précisé d’ailleurs que le travail  au niveau de la Fonction publique se limitait juste à régler «les situations administratives, corriger un certain nombre d’erreurs, ensuite nous établissons un fichier pour savoir qui a droit à sa rémunération, où il est affecté ou encore qui est réellement à son poste».

Laissez votre commentaire