mardi,21 septembre 2021
AccueilA La UneGabon: retour de la CNI, une opération électorale?

Gabon: retour de la CNI, une opération électorale?

Ecouter cet article

C’est sur le plateau de l’émission « Face À Vous » que le ministre d’État, ministre de l’Intérieur, Lambert Noël Matha a annoncé que les cartes nationales d’identité seront de nouveau disponibles en début d’année 2022. Si cette nouvelle a été perçue d’un bon œil par une frange de la population qui n’en avait plus entendu parler depuis belle lurette tant le sujet semblait secondaire, pour une autre, elle a été perçue ni plus ni moins, comme une opération électorale en vue de préparer les échéances de 2023.

« En ce moment précis, nous en sommes à la certification de la nouvelle carte d’identité. Nous sommes en pourparlers avec un partenaire, qui intervient dans notre pays dans le cadre du passeport et des cartes de séjour. Il est probable et certain qu’en début d’année prochaine, nous reprenions la production de la nouvelle carte d’identité qui sera une carte numérique », a annoncé Lambert Noël Matha sur le plateau de l’émission « Face à vous ».

Si cette nouvelle est accueillie avec satisfaction par la majorité des Gabonais las d’être privés de ce document qui permet à tout citoyen de justifier de son identité et de sa nationalité, il n’en demeure pas moins que le timing peut faire jaser. En effet, 8 ans après la suspension de l’établissement de carte nationale, son retour en 2022 est perçu comme une opération électorale.

Acteur politique engagé pour le compte du Parti démocratique gabonais (PDG) dont la participation à l’élection présidentielle de 2023 ne souffre d’aucune contestation, Lambert Noël Matha voudrait certainement s’assurer du bon déroulement de ce scrutin où la pièce d’identité permet de voter. Il serait donc impensable que les électeurs n’en soient pas pourvus au risque d’étioler le suffrage exprimé.

D’ailleurs, certains citoyens rencontrés dans les artères de Libreville s’inscrivent en faux avec cette démarche. « Donc il fallait attendre l’élection présidentielle pour que la machine qui était en panne depuis des années fonctionne à nouveau ? On verra bien qui va faire cette carte », s’est indigné Crépin Boudzanga, doctorant en droit public. Une sortie partagée par bon nombre de Gabonais qui y voient une entourloupe politique. 

Une chose est d’ores et déjà sûre, la nouvelle carte nationale d’identité devrait être aux standards internationaux. « Nous voulons évoluer vers une nouvelle carte d’identité qui est biométrique, qui contient non seulement les éléments liés à l’état civil, mais également les éléments liés aux caractères de l’individu », a annoncé le membre du gouvernement. Notons que cette carte intégrerait les données sur le groupe sanguin. Une aubaine en cas d’événements malheureux qui nécessitent une transfusion sanguine.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop