lundi,18 janvier 2021
Accueil A La Une Gabon: retiré de la liste des drogues dangereuses par l’ONU, le cannabis...

Gabon: retiré de la liste des drogues dangereuses par l’ONU, le cannabis sera-t-il dépénalisé?

C’est une avancée considérable pour les partisans de la dépénalisation du cannabis encore appelé « chanvre indien ». En effet, la Commission des stupéfiants (CND), le principal organe de prise de décisions des Nations unies pour le contrôle des drogues, a retiré le mercredi 2 décembre dernier cette substance de sa liste des drogues les plus dangereuses. De quoi s’interroger sur la position qu’adoptera le Gabon, qui s’est résolument placé dans une modernisation de son arsenal juridique.

C’est au terme d’un vote qui restera dans les annales des organes onusiens que le Cannabis a été déclassé de la liste des drogues les plus dangereuses au monde. En effet, sur la base d’une recommandation de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), les 54 États membres du CND ont jugé que dorénavant, sa production et sa commercialisation seront réservées aux usages scientifiques et médicaux selon la loi internationale.

Ainsi, le vote s’étant soldé sur 27 États pour et 25 États contre et une abstention, le Cannabis a désormais libre cours dans les pratiques médicales. Pour information, le cannabis est soumis à la Convention unique sur les stupéfiants de 1961 et était, jusqu’à mardi 1er décembre 2020, inclus dans les « propriétés particulièrement dangereuses ».

Il convient toutefois de préciser que ce retrait ne signifie pas que le Cannabis est légalisé. Du fait qu’il demeure parmi les substances « hautement addictives et susceptibles de faire l’objet d’abus ». Bon élève dans la mise en application des normes internationales telle la dépénalisation de l’homosexualité, le Gabon s’alignera-t-il ?.

Laissez votre commentaire

Bestheinfusion